Interfacer DMS et solutions métier : l’association gagnante ?

Partagez

Très présent dans les ateliers des réseaux constructeurs, MecaPlanning est désormais interfacé avec CAR*Base, le DMS leader chez Volkswagen Group France. il vient aussi de s’interfacer avec trois autres DMS du genre. Aujourd’hui, le garagiste a toutes les raisons de réclamer une offre complète, selon Richard Bogatzky, patron de 3DSoft et père de MecaPlanning.

MecaPlanning

MecaPlanning est désormais interfacé avec pas moins de 5 DMS en rechange constructeur…

«Nous sommes l’archétype de l’outil métier et les éditeurs de DMS persistent encore trop souvent à croire qu’ils n’ont pas besoin de nous.» Avec son franc-parler et sa foi légitime en MecaPlanning, dont la version 5 sera en lice au Grand Prix de l’Innovation d’Equip Auto en octobre prochain et dont les versions précédentes connaissent un grand succès dans l’après-vente constructeur, Richard Bogatzky déplore un état de fait qui, pourtant, est en train de changer. Et le président de 3DSoft est aux premières loges pour y assister.

En effet, cette solution métier par excellence qu’est MecaPlanning est désormais interfacée avec les DMS de quatre éditeurs spécialisés dans l’OES. Et pas des moindres puisque CAR*Base, premier à avoir fait confiance à 3DSoft pour l’interfaçage, est présent dans la grande majorité des garages du réseau Volkswagen. «Lorsque CAR*Base a été racheté à T-Systems par Novia, ils ont décidé d’aller plus loin et d’enrichir leur offre d’une solution métier à destination des professionnels», rappelle Richard Bogatzky.

Question de compétitivité

Depuis, d’autres ont suivi. Comme ERIS, lui aussi très présent dans les ateliers Volkswagen, EVERLOG, «qui a une position d’intégrateur métier» selon le patron de 3DSsoft, Incadea.myengine, distribué par Solware Auto, et enfin Saphir, DMS utilisé par les ateliers Volvo. Ces cinq éditeurs font déjà confiance à 3DSsoft pour une simple raison : faciliter le travail des ateliers et la gestion de leurs besoins. Une raison très simple, en effet, mais qui aurait pu être mise en évidence bien plus tôt, si l’on en croit Richard Bogatzky.

Mais ce rapprochement n’est pas innocent, à l’en croire également. «CAR*Base a initié cet interfaçage pour s’offrir d’emblée un avantage sur son concurrent qui arrive, Cross, développé par Porsche AG et qui a vocation à s’étendre au monde», confesse le président de 3DSsoft. Mais qu’importe la raison, finalement, si l’objectif reste le même et se met au service du professionnel, comme tout progiciel qui se respecte. Ce qu’est assurément MecaPlanning, solution très complète de gestion du cycle d’entretien et de réparation des véhicules à l’atelier.

Vers des solutions DMS complètes

«Si je prends un exemple très simple, l’interfaçage entre une solution comme la nôtre et un DMS permet de synchroniser différentes actions, précise Richard Bogatzky. Lorsqu’un client prend un rendez-vous en ligne dans un garage équipé, le rendez-vous est automatiquement créé sur MecaPlanning, un ordre de réparation peut être automatiquement créé dans le DMS puis renvoyé dans MecaPlanning pour que le professionnel, à l’atelier, puisse en disposer très rapidement.» De quoi accélérer le processus de prise en charge du véhicule.

«Aujourd’hui, le marché tend vers une commercialisation des solutions progicielles complètes, du moins dans la rechange constructeur», assure Richard Bogaztky. Sûrement ne désespère-t-il pas de voir l’après-vente indépendante saisir aussi l’occasion de l’interfaçage. D’autant que MecaPlanning V5, tout comme Kairos LS, s’annoncent comme des outils extrêmement pointus à même de rendre rapidement de la productivité/rentabilité à un atelier. «Aujourd’hui, nous nous attaquons au secteur des fast-fitters, qui sont en mal de solutions métier, affirme-t-il. Cela pourrait leur faciliter la vie en matière de remplacement de pneumatiques. Nous venons d’ailleurs de signer un contrat avec un distributeur américain : nous ferons 50 déploiements en 2015 et atteindrons la centaine en 2016.»

Et la France, dans tout ça ? 3DSoft a son idée et espère que les éditeurs de DMS (et les réseaux) du marché la partageront… Message transmis. A suivre…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 4,33 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*