Entrées-atelier 2010: les réseaux constructeurs dévissent…

Si elle se confirme, la nouvelle serait d’autant plus préoccupante pour les concessionnaires et agents qu’ils auraient ainsi «dévissé» sur un marché global des entrées-atelier qui leur est a priori favorable: elles sont enfin reparties légèrement à la hausse l’an dernier et ce, dans un contexte où les primes à la casse ont légèrement rajeuni le parc roulant…

Pourquoi les constructeurs sont-ils ainsi pénalisés? Sur fond de crise et de pouvoir d’achat, l’offensive prix et prestations des réseaux indépendants sur la révision constructeur (principalement centres auto et spécialistes) a probablement rencontré des consommateurs chasseurs d’économies, croient comprendre les équipementiers… Mais ce n’est sûrement pas la seule raison: les MRA (indépendants et sous enseignes), encore à la traîne en matière de structuration de l’offre « révision constructeur avec préservation de garantie », ont pourtant accru leur part du marché après-vente…

Une chose semble certaine: dans un contexte où les marges VN restent faibles et où les chaînes de production s’enrayent, les directions pièces et services des constructeurs doivent phosphorer dur pour trouver des solutions d’accroissement de trafic atelier dans leurs réseaux…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction