Vente PR sur internet: décision reportée pour Amazon?

Amazon, LE mastodonte de la vente sur internet avec un CA plutôt enviable de plus de 34… milliards de dollars en 2010 (en hausse de 40% par rapport à 2009!), semblait jusqu’à un passé récent très intéressé d’investir le marché de la pièce de rechange automobile (voir « Amazon et la pièce auto: c’est pour bientôt »). Selon une source très proche de ce marché, le célèbre site marchand, qui propose des livres, des produits high-tech pour la maison, des produits beauté et bien-être, des montres, des vêtements, etc., semblerait avoir renoncé -au moins pour un temps- à investir ce marché. S’il propose déjà des pièces aux Etats-Unis, « il semblerait en effet qu’Amazon se heurte à de potentielles difficultés d’approvisionnements« . Car le site veut pouvoir proposer cette nouvelle offre à un niveau mondial, un niveau où les équipementiers sembleraient dans l’incapacité de répondre à une demande en rechange de cette importance, sauf à déstabiliser leurs actuels canaux de distribution, voire leurs capacités de production…

Artillerie lourde
Car Amazon n’a pas l’habitude de faire les choses à moitié. « S’il décide d’investir un juteux créneau de la pièce de rechange vendue sur le web, c’est pour s’en arroger en un temps record la plus grosses part du gâteau« , estime, lucide, la source en question… Or, plus de 70 intervenants, de dimension européenne ou plus régionale, sont présents sur la toile en France ; nul doute que le site marchand américain, s’il décide un jour de débarquer sur le marché de la pièce, ne va pas faire dans la demi-mesure, et sera capable d’asphyxier rapidement les plus petits mais aussi quelques gros acteurs, grâce à sa colossale puissance financière. « Quitte à vendre, sur un an ou deux, à prix coûtant… et en offrant les frais de port« , conclut notre source!

Jérémie Morvan

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction