Pack vidange Dacia (suite): une « énorme bourde » dénoncée par les agents!

« Nous sommes très amers sur ce sujet« , déclare Corinne Lefevre (photo), co-présidente du Groupement des Agents Renault. « Le constructeur nous a présenté ce concept en mai dernier lors d’une commission marketing; nous avons refusé net, car pour nous, cela revient à cautionner le do it et donc également le travail au noir. Mais la commercialisation de ces packs nous a été purement imposée! Il s’agit selon moi d’une énorme bourde!« , conclut Corinne Lefevre, qui n’a pas souhaité commenter plus avant cette information.

La raison du maintien de ce lancement malgré l’évidente opposition du réseau? Renault semble vouloir une solution ‘pièce’ qui compense la supposée forte proportion des clients Dacia qui effectuent seuls l’entretien de leur véhicule.

Mais si les concessionnaires revoient peu ou pas une Dacia après l’avoir vendue, les agents Renault, eux, les accueillent bel et bien dans leurs ateliers: ils s’accaparent en effet quelque 75% des entrées atelier Dacia… Un entretien qui est essentiel pour ces RA2 à qui la vente de ce type de véhicule low cost ne donne droit en effet qu’à 75€ de commission sur les modèles Logan et Sandero et… 100€ sur le Duster. Dès lors, comment s’en sortir si le constructeur ne permet pas au moins à ses agents de profiter à plein de l’entretien de ces véhicules?

Certes, face à la réaction du réseau, Renault a expliqué qu’il allait communiquer sur le thème du forfait « pack vidange + prestation ». Ce qui était de toute façon prévu. Mais cela ne calme pas les agents, d’autant plus que ce forfait ne résout rien: la partie pièces, commercialisés entre 39 et 59€, s’adjoint une main d’œuvre associée qui ne dépassera pas… 50€, soit à peine une heure de MO!

Un projet « pack freinage » en do it!
Pour l’heure, il semble que les concessionnaires soient assez solidaires de leurs agents et que le stockage des packs en question s’annonce plutôt symbolique. Bref: à trop s’arc-bouter sur la vente de pièces de rechange, Renault risque d’obtenir un résultat inattendu mais pourtant logique, à savoir engendrer des tensions inutiles avec son réseau. Car en risquant de priver ainsi ses agents d’une partie de leurs prestations de vidange, le ‘Créateur d’automobiles’ semble oublier que ce motif d’entrée atelier, tous véhicules confondus, représente en moyenne 25% du business des ateliers…

Au moins la réaction des agents a-t-elle fait reculer le marketing Renault sur un autre projet particulièrement conflictuel: il s’apprêtait à proposer un pack freinage également destiné aux do-iteurs! Devant la fronde des réparateurs au Losange, le projet a été mis au frigo. Pour longtemps?

3 commentaires concernant “Pack vidange Dacia (suite): une « énorme bourde » dénoncée par les agents!”

  1. Je pense que Renault tente par là de récupérer un marché de pièces qui lui échappe, les Do-iteurs achetant généralement leurs pièces auprès de distributeurs multimarque. Seulement, ce type de pratique tend à pousser les agents, quelle que soit la marque, vers nos réseaux multimarque.
    En tant que distributeur GroupAuto, 2 agents nous ont déjà rejoint fin 2010, et trois autres sont en bonne voie; ceux-ci en ont marre d’être pris pour de simples exécutants avec des retours sur investissement quasi nuls.
    Alors? est-ce que Renault compensera sa perte d’agents par la vente de kit? Là est la question!

  2. Bien vu; comme ça, les do-iteurs se rendront chez les grossistes et centres autos, et le réseau Renault les aura définitivement perdus!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction