Volvo : le PL connecté permettrait 80% d’arrêts atelier en moins

Volvo Trucks estime que 80% des arrêts imprévus de camions pourraient être évités à l’avenir grâce à la maintenance préventive et la connectivité. Une bonne et/ou une mauvaise nouvelle pour l’atelier PL…

Jobb i Bäckebol för Volvo trucks.

Nombre de ces pannes incapacitantes de poids lourds pourraient être évité presque en totalité selon Volvo Trucks. Sachant que le coût de chaque arrêt imprévu s’élève en moyenne à 1 000 € (remorquage, réparation, frais administratifs, amende, pertes de revenus, ceci hors frais de perte ou détérioration de cargaison), on comprendra facilement l’impact de l’argumentaire du constructeur suédois.

«Comme le secteur du transport fonctionne déjà avec très peu de marge, les arrêts imprévus affectent lourdement les sociétés de transport. Il est donc impératif pour nous de mieux comprendre les causes de ces arrêts imprévus et d’aider à la fois les clients et les conducteurs à augmenter leur productivité et, par là même, leur rentabilité», analyse Hayder Wokil, directeur de la qualité et de la disponibilité chez Volvo Trucks.

Pour cela, des données extraites des informations réelles récoltées auprès de 3 500 utilisateurs de poids lourds Volvo pendant 5 ans ont permis de réaliser une étude informative. Des simulations ont ainsi permis d’identifier des cas de maintenance possible dans le but d’analyser le pourquoi et le comment des arrêts imprévus et le moment auquel ils se produisent. L’objectif : prévenir ces dysfonctionnements. Ainsi chaque véhicule peut se voir prédire plus facilement ses besoins de maintenance préventifs. Et grâce aux nouvelles connectivités, cela peut être contrôlé à distance.

«Par exemple, un technicien de maintenance peut parfaitement contrôler à distance le mode d’utilisation du camion en temps réel, programmer une révision longtemps à l’avance, avant qu’une panne ne se produise, ou encore commander à l’avance des pièces de rechange. En outre, il est également possible de reporter une révision programmée si le technicien d’atelier constate que les différents composants du camion sont moins usés qu’on ne le pensait, créant un gain de temps aussi bien pour la société de transport que pour le chauffeur», déclare H. Wokil.

La maintenance préventive n’en est donc qu’à ses balbutiements, mais elle pourrait bien être un atout majeur pour l’avenir des acteurs d’un marché fort concurrentiel. Et c’est peu de dire en conclusion que ce type de maintenance renferme un sacré potentiel de business pour les réparateurs.

Mais les effets de la maintenance préventive, ça dépend si on voit l’atelier à moitié plein… ou à 80% vide !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction