Réseaux constructeurs multimarque: Checkstar débarque enfin en France!

Partagez

Le réseau italien de réparation multimarque Checkstar, d’obédience Fiat/Magneti Marelli, va -enfin- débarquer en France. Après de multiples annonces plus ou moins claires de Fiat et/ou de Magneti Marelli (voir notamment notre article… de 2007), cette fois-ci, c’est vraiment la bonne.

Si les stratèges du groupe italien ont souvent hésité et reculé, c’est au final pour mieux sauter: au rythme annoncé de 150 par an, l’objectif à 3 ans est d’atteindre 500 adhérents. Et ce pourrait n’être qu’un premier palier: en Italie et en Espagne, ils sont respectivement 1 800 et 1 200 réparateurs à arborer l’enseigne jaune et bleue…

L’atout Autoreserve
Contrairement à ce que l’on pouvait présumer d’un constructeur et de son équipementier-maison, la porte d’entrée choisie pour investir le marché est à la fois humble et pragmatique: l’architecte de ce déploiement français s’appelle Autoreserve, «la plateforme indépendante du distributeur-stockiste» comme elle se définit elle-même.

Inattendue a priori sur une telle responsabilité de tête de réseau, Autoreserve n’en demeure pas moins un choix particulièrement pertinent. Forte de près de 600 comptes ouverts dans toute la France chez des distributeurs-stockistes à plus de 75% indépendants, la plateforme est idéalement placée pour «pousser l’enseigne». Ses clients distributeurs indépendants sont évidemment en recherche d’une option réseau de réparation multimarque, dont la première vertu est généralement de «sécuriser» jusqu’à 25-30% du chiffre d’affaires pièces. Mais ce n’est pas la seule: à l’heure où les distributeurs sous enseignes renforcent leurs stratégies de déploiement de leurs enseignes de réparation, les indépendants ne disposaient pas d’une offre compétitive. Avec Checkstar, ils l’ont…

Enseigne «Premium»
Illustration par l'exemple: en Italie, le réseau, parfaitement mature, a déployée cette application IphoneEt ils disposent ainsi d’une belle arme pour rattraper le temps perdu sur leurs concurrents des groupements d’achat. Car l’enseigne a du fond et les moyens de séduire: formations, diagnostic (115 marques revendiquées par le Tester Vision de Magneti Marelli), ILV, PLV, clim, call center, etc., etc., tout est déjà rodé et près à l’emploi.

«Les dernières traductions sont en cours», explique Jean-Edouard Hulbron, directeur commercial d’Autoreserve; «l’ensemble des services et produits de Checkstar seront déployés». Bref: c’est bel et bien un réseau premium que les clients distributeurs d’Autoreserve vont pouvoir proposer à leurs réparateurs. Un réseau accessible «pour un investissement de moins de 15000 €», précise J.-E. Hulbron.

S’il n’est pas question de proposer autre chose qu’un contrat classique par tacite reconduction excluant toute approche franchisée, la version française de l’enseigne ne sera pas galvaudée, assure le directeur commercial. Les principaux ratios des candidats (CA, capital, équipement, emplacement, ancienneté, etc.) seront évalués: «Nous déployons l’ensemble de l’offre Checkstar. Elle aidera les réparateurs à atteindre un niveau « premium »; en mettant à leur disposition des moyens et une expérience qui peuvent leur faire conquérir le marché des véhicules de 4 à 8 ans d’âge encore difficiles d’accès pour eux».

Lancement officiel: le 10 octobre. D’ores et déjà, 10 enseignes sont «pré-signées», assure le représentant d’Autoreserve, toutes auprès de réparateurs indépendants. Les réparateurs qui sont intéressés par cette nouvelle alternative pourront rencontrer le Checkstar à la française sur le salon privé de Magneti Marelli qui se tiendra, durant Equip Auto, à proximité du parc des expositions de Villepinte.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*