La pollution automobile expliquée aux écolos !

Les nouvelles mesures anti-pollution prises par la mairie de Paris déplaisent à l’association 40 millions d’automobilistes. Elle le fait savoir en publiant «La pollution automobile pour les verts».
40 MILLIONS

Depuis cette rentrée 2015, Paris interdit toute circulation aux camions, bus et autocars immatriculés avant octobre 2001. D’ici à juillet 2016, l’interdiction sera étendue aux VL immatriculés avant janvier 1997. Le but final est d’éliminer l’entrée des véhicules les plus polluants dans la capitale. Une mesure qui pourrait être très défavorable aux classes sociales les moins aisées.

Aussi, l’association 40 millions d’automobilistes monte au créneau en publiant un livret de 60 pages intitulé avec une certaine ironie : «La pollution automobile pour les Verts». D’emblée, il explique par exemple qu’il est toujours possible de faire du «rétrofit» sur le parc ancien, c’est-à-dire d’ajouter des «dispositifs de dépollution en complément des équipements d’origine».

Lutter contre «le langage de la peur»

Et le propos va plus loin, car les auteurs estiment que «l’automobile n’a jamais été autant diabolisée qu’aujourd’hui. Elle est devenue l’unique responsable de tous les maux, notamment sur le plan de la pollution». Et pourtant, il y a bien d’autres sources nocives qui sévissent dans la capitale. «Nous avons souhaité répondre par le travail et par les études pour dénoncer les mensonges des partisans du langage de la peur d’un air devenu irrespirable. Oui, la qualité de l’air est en constante amélioration. Oui, l’environnement est devenu un sujet politique manipulé à des fins électoralistes. La planète a le dos large», s’insurge Pierre Chasseray, délégué général de l’association.

Pour cela, le livret multiplie la dénonciation des contre-vérités, car «nous avons souhaité dans cette publication apporter notre contribution à un effort collectif visant à poursuivre le mouvement d’amélioration de la qualité de l’air. Lutter contre la voiture n’a pas de sens. Il faut au contraire penser à l’innovation et au progrès technique», conclut Daniel Quéro, président de l’association.

Le livret est accessible en téléchargement sur le site de l’association.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar