Escroquerie : leboncoin.fr, fenêtre de tir aux pigeons pour deux réparateurs normands

Interdit d’exercer depuis plusieurs années, un garagiste de Pont-Saint-Pierre, dans l’Eure, et son fils mécanicien ont été condamnés à douze mois de prison fermes, le 26 septembre dernier, par le Tribunal correctionnel d’Evreux pour avoir continué à attirer dans leurs filets, via leboncoin.fr, des propriétaires de voitures allemandes desquels ils encaissaient des acomptes sans toujours procéder aux réparations… ou alors a minima.

Tribunal correctionnel Evreux

Photo Google Street View.

Leboncoin.fr est souvent l’occasion de faire des bonnes affaires… et parfois d’en faire de très mauvaises ! Durant plus de deux ans et demi, entre mars 2010 et octobre 2012, plusieurs propriétaires de véhicules de marques allemandes ont succombé, sur le fameux site web de petites annonces, aux sirènes de France Pièces Germany Motors, garage familial établi à Pont-Saint-Pierre, dans l’Eure (27).

Un nom ronflant adopté, en réalité, par Gérard Guérin, réparateur aujourd’hui âgé de 68 ans, et son fils Fabrice, 43 ans, mécanicien salarié d’un autre garage, pour continuer une activité dont l’exercice avait pourtant été interdit plusieurs années auparavant. Le patriarche, aujourd’hui frappé d’Alzheimer, avait en effet écopé d’une interdiction de gérer une société commerciale plusieurs mois avant “l’ouverture” de France Pièces Germany Motors.

Cinq chefs d’accusation !

C’est pour l’irrespect de cette décision, ajouté à cinq faits d’escroquerie, d’un vol et d’un abus de confiance ainsi que, pour le fils, d’une accusation de faux et usage de faux, que les deux hommes ont comparu, le 26 septembre dernier, devant le Tribunal correctionnel d’Evreux. Sous le faux nom de leur société, les deux hommes attiraient, au travers de leurs annonces sur leboncoin.fr, des propriétaires de voitures en majorité allemandes auxquels ils promettaient des réparations à des prix défiant toute concurrence. Du moins la concurrence locale. Dans tous les cas de figure, un devis était réalisé par téléphone sans même que les deux hommes aient pris la peine de voir le véhicule.

Une fois le véhicule sur place, ceux-ci “constataient” d’autres pannes ou des pannes supplémentaires et réclamaient alors un acompte au client. Le propriétaire d’une BMW, notamment, s’était vu expliquer la nécessiter de changer son moteur pour 3 000 euros avant de se faire “diagnostiquer” aussi le besoin de remplacer le volant moteur pour… 940 euros supplémentaires. Après avoir retiré le moteur à la grande colère du propriétaire, père et fils avaient même enfermé celui-ci dans leur atelier ! Parfois, Gérard et Fabrice Guérin ne réalisaient même pas les réparations…

Douze mois fermes

Fort heureusement pour cet automobiliste, le tribunal lui a accordé 4 000 euros de dommages et intérêts. Une autre propriétaire de BMW s’est vu accorder, elle, une indemnisation de 8 865 euros car les deux hommes avaient envoyé son véhicule à la casse sous le prétexte qu’il était sur le terrain du voisin et n’en avait pas bougé depuis quatre ans ! Les sommes devront être réglées par les deux accusés in solidum.

Faute de preuves suffisantes pour caractériser l’escroquerie, les deux réparateurs ont été relaxés de ce chef d’accusation et ce, pour les cinq faits… mais ont été reconnus coupables de tous les autres ! Raison pour laquelle le Tribunal correctionnel d’Evreux a prononcé une condamnation de douze mois de prison fermes à l’encontre des deux prévenus. Peine évidemment aménageable compte tenu de l’état de santé du père.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction