Pièces de carrosserie: retour devant la Commission des Affaires Economiques

La Commission des Affaires Economiques de l’Assemblée Nationale a fait inscrire, par le biais de son président, Serge Poignant (député de Loire-Atlantique), la libéralisation du marché des pièces de carrosserie à son ordre du jour du 31 janvier prochain, afin que le thème revienne en séance dans l’hémicycle courant février… Un « repêchage » qui intervient parallèlement à l’annonce d’une troisième voie proposée par la Feda : une ouverture partielle du marché, mais une ouverture immédiate.

Renforcer les portes « coupe-feux »…
Cette volonté de rediscussion a évidemment deux vertus pour le lobby « pro-maintien du monopole ». L’avis de la Commission fait généralement autorité auprès des députés qui s’inspirent de ses conclusions; et on sait que son premier avis, qui n’a pas de raison de changer, était justement très favorable au maintien du monopole en France (voir « les constructeurs ont écarté le danger« )…

Cette décision prend donc des allures de contre-feux aux velléités annoncées des abolitionnistes de retenter leur chance, même s’ils ont été défaits par les députés, puis par les sénateurs

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction