Feu Vert inaugure sa nouvelle plateforme logistique

Si Feu Vert fête actuellement une année «chabuleuse» -celle de ses 40 ans-, faisant bénéficier ses clients automobilistes de nombreuses promos, les membres du réseau (franchisés et succursales) ne sont pas oubliés pour autant. Au contraire: l’enseigne vient d’inaugurer, le 5 mars dernier, sa nouvelle plateforme nationale à Saint Vulbas, dans l’Ain (01). Il faut dire que le chat Ramsès, célèbre mascotte de l’Enseigne, avait de quoi ‘mettre sa patte’ sur cette opportunité: située à 300 mètres seulement de l’ancien dépôt, Feu Vert a multiplié par trois sa surface de stockage, passant de 11 500 à 30 000 m²… Avec ses 250 m de long, pour 120 de large et 10 de hauteur libre, il se compose de 5 cellules capables d’accueillir l’équivalent de 35 000 palettes.

Accompagner le développement du groupe
Le bâtiment, classé Haute Qualité Environnementale (HQE), permet concrètement de réunir en un seul et même lieu les 7 000 références constituant le stock national du groupe, et toutes les activités du groupe, e-commerce compris.

«Le stock était en effet jusqu’ici disséminé sur plusieurs site, l’ancien bâtiment ne pouvant plus accueillir toutes les collections proposées en magasin, ce qui rendait de plus en plus complexe la gestion des approvisionnements des 320 centres que compte actuellement le réseau», explique Hervé Papin, directeur de la plateforme. Avec ce nouvel outil logistique, la fréquence des livraisons des centres –à raison de 1 à 2 hebdomadaires actuellement– pourra passer à 3 par semaine. Car cette nouvelle plateforme logistique s’inscrit dans un projet plus vaste, lequel ambitionne de passer à 400 centres en France d’ici 2015…

Feu Vert Service: un format « Speedy ou Midas »…
Pour ce faire, Feu Vert compte bien sûr développer le nombre de centres auto, lesquels sont d’ailleurs entrés dans une démarche de modernisation de leur espace libre-service. Mais l’enseigne entend également déployer un nouveau concept baptisé Feu Vert Service, et concurrencer directement les fast-fitters ! En effet, «les points Feu Vert Service (le concept compte déjà une vingtaine de sites) sont des ateliers disposant de 4 baies en moyenne, sans magasin, et d’une surface de 400 m² environ», explique Pascal Fraumont, le directeur marketing. De quoi investir des agglomérations plus petites et augmenter le maillage national. Une condition sine qua non au développement d’un autre dossier cher à l’enseigne : l’entretien des flottes, un service qui a été lancé en fin d’année dernière et qui a nécessité la mise en place d’un système de facturation centralisée ainsi qu’un plateau téléphonique (situé à Saint Vulbas, sur la plateforme), afin d’accompagner les centres sur le terrain…
Jérémie Morvan

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 3,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction