Convention FNAA 2012 : 3 marchés à considérer

 

Que ce soit en direction des particuliers -tout récemment touchés par le phénomène grâce à Autolib’ ou à Twizy-, ou des professionnels, qui sont de plus en plus nombreux à rouler tout électrique, l’électromobilité a le vent en poupe. Y compris en termes d’opportunités d’affaires. C’est ce que la FNAA a souligné lors de la troisième table ronde de sa convention annuelle. Pour appuyer ce propos, Benoît Treilhou, directeur du Centre Renault ZE France, était présent, et cela faisait plusieurs années que le constructeur au Losange n’avait pas été présent lors d’une conférence FNAA. Fort du succès de la gamme Zero Emission, notamment grâce au Kangoo, auprès des gestionnaires de flotte, son intervention a recueilli une attention toute particulière de la part des participants. Avec 15 637 Kangoo ZE commandés par La Poste à Renault suite à l’appel d’offre piloté par Jean-Paul Bailly, et au bon démarrage de Twizy en France (1 500 modèles vendus en moins d’1 mois) et en Europe, ainsi qu’aux perspectives offertes par Zoé sur le marché particulier, Renault était le constructeur le mieux placé pour s’adresser aux artisans de l’automobile présents samedi.

«En 2020, le marché du véhicule électrique devrait atteindre 20% dans le monde si tout se passe bien», a affirmé Benoît Treilhou. Et parmi les secteurs professionnels les plus concernés, celui de la livraison urbaine fait figure de cible prioritaire. Un secteur que pourrait même convaincre Twizy, selon le directeur du Centre Renault ZE. «Il devrait se répartir à environ 50% entre particuliers et professionnels», a-t-il avancé. Interventions techniques en milieu restreint, agences immobilières, livraisons interentreprises : autant de milieux qui pourraient se voir séduits par l’électromobilité, et auxquels les MRA ne pourraient se priver de fournir leur savoir-faire, surtout en matière de carrosserie, de pneumatiques ou de mécanique hors moteur.

160 000 véhicules sans permis en France

Déjà mieux connu, le marché du véhicule sans permis, lui, ne connaît pas de crise et la FNAA entend également voir ses adhérents se positionner dessus. C’est pourquoi Yann Djordjevic, de la société Grecav, était présent au rang des intervenants pour partager l’expérience de son entreprise. «Le parc de voitures sans permis s’agrandit et est extrêmement rentable, a-t-il souligné. Ce type de véhicule ne nécessite aucun entretien supplémentaire et, de plus, les jeunes peuvent la conduire dès 16 ans, à condition d’en avoir l’autorisation. Nous obtenons de bons résultats en valeur de vente». Au nombre de 160 000 en France (le double en Europe), les voitures sans permis pourraient être soumises au contrôle technique fin 2012, ce qui offrirait des perspectives inédites sur ce marché pour les indépendants.

Enfin, le lavage était sans doute assez loin de l’esprit des participants de la Convention au moment de l’intervention de Philippe Dumas, P-dg de Lavance, l’un des 2 leaders mondiaux des stations de lavage. Celui-ci a rappelé à quel point les professionnels de l’auto avaient déserté ce marché (5% d’entre eux seulement l’occupent), dominé par les indépendants (35%), les pétroliers et la grande distribution (30% chacun). «Un investissement rentable dans un centre de lavage suppose trois conditions : un emplacement choisi avec soin, un site attrayant, propre et visible, et une offre adaptée au marché local», a-t-il expliqué. Avec des installations pouvant aller d’un simple portique VL ou PL (75 000 à 100 000 euros d’investissement), à un centre combinant portiques et 5 pistes de nettoyage haute pression (jusqu’à 375 000 euros), la rentabilité peut aller de 17 500 à 100 000 euros annuels, selon les chiffres de Lavance. Philippe Dumas a présenté ensuite une solution de contrat de partenariat avec installation, maintenance et fourniture des équipements, moyennant partage des recettes. Une solution qui semble devoir encore faire son chemin auprès des artisans de l’auto.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction