IDGarages se renforce avec Success Fee

IDGarages vient de signer un important accord avec Success Fee, société-sœur du site controletechniquegratuit.com. A la clé : l’accès à des données particulièrement fines permettant de prédire non seulement les besoins en entretien-réparation de milliers de véhicules, mais surtout en les couplant avec les habitudes de consommation réelles de leurs propriétaires. Une aubaine commerciale pour IDGarages et les 2 000 réparateurs qui y ont adhéré. Et la preuve de la pertinence de la start-up créée par Jonathan Habersztrau…

Photo JH

Jonathan Habersztrau, fondateur de Success Fee et de controletechniquegratuit.com

Il doit être très content, Jonathan Habersztrau, le fondateur de controletechniquegratuit.com et de sa société-sœur, Success Fee. IDGarages vient de signer un accord stratégique avec cette dernière qui ne devrait pas tarder à être officialisé. Et cet accord prouve définitivement la pertinence de la start-up qu’il imaginait il y a à peine deux ans…

Success Fee, c’est l’entreprise qui collecte et traite les données consommateurs générées par le site controletechniquegratuit.com. Quant à IDGarages, c’est le site qui surfe sur un concept de base qui lui a déjà souri : en février dernier, il annonçait plus de 200 000 devis calculés en temps réel via ses offres comparant localement le coût d’une même prestation parmi les offres des 2 000 garages inscrits sur le site.

Cet accord avec Success Fee va permettre à IDGarages de compléter son offre par une inédite approche prédictive. Car on ne parle plus là d’une prédiction théorique s’appuyant sur la seule superposition du type du véhicule et de son kilométrage réel ou supposé avec le plan d’entretien du constructeur. Success Fee apporte un sacré plus qui n’a pas échappé à IDGarages : il complète l’information par la parfaite connaissance des habitudes réelles de consommation du propriétaire du véhicule grâce à la collecte et l’analyse récentes de toutes ses factures d’entretien-réparation et de son rapport de contrôle technique !

Avec Success Fee, IDGarages renforce son apport de business

Comment ? Grâce au concept même du site controletechniquegratuit.com. Il offre la gratuité du contrôle technique en échange de la transmission à Success Fee de toutes les infos sur le véhicule et de toutes les factures d’entretien, avec l’autorisation pour la société de les utiliser. La puissance de ces données n’a évidemment pas échappé à IDGarages. Grâce à son accord avec Success Fee, il va pouvoir aider les garages inscrits sur son site à proposer la bonne prestation, au bon prix et au bon moment, à chaque client de controletechniquegratuit.com. Non plus seulement en les captant à l’aveugle quand ils surfent sur internet, mais cette fois en les identifiant préalablement pour pousser vers eux l’offre idoine au moment « M ».

Et ça, c’est le Graal pour un site comme IDGarages. A sa vocation première consistant à drainer des automobilistes-internautes vers “ses” garages, il va pouvoir apporter à ces derniers ce que peu de sites (et d’ailleurs de réseaux) savent faire en prestations strictement mécaniques : leur livrer du business additionnel directement exploitable. Car success Fee, qui se renforce par le déploiement national en cours de controletechniquegratuit.com, prévoit de mettre ainsi en fiches quelque… 700 000 comportements d’automobilistes à horizon trois ans. C’est beaucoup ? Pas du tout, nous expliquait récemment Jonathan Habersztrau : «Cela ne représente même pas 4% du nombre de contrôles techniques VP/VUL réalisés chaque année en France !»

Une manne sur laquelle compte donc maintenant IDGarages. Les données de Success Fee peuvent effectivement constituer un fantastique complément en clients finement ciblés et prêts à consommer, en pouvant même définir le bon prix et les éventuelles ventes additionnelles ! Cerise appétissante sur ce gâteau digital : puisque les consommateurs “made in Success Fee” sont par définition en train de réaliser un contrôle technique, cela implique, à en croire les chiffres Utac-OTC 2015, que 18,11% d’entre eux seront soumis à une contre-visite, donc aux prestations induites par cette dernière…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur