Mister-Auto (suite): les succursales PSA inscrites en centres de montage!

C’est parti : le site Mister-Auto.com propose des ateliers Peugeot et Citroën comme centres de montage de ses pièces achetées en ligne. En l’occurrence, ce sont les succursales du constructeur qui semblent avoir été essentiellement inscrites en tant que tel. Le test s’annonce passionnant, un an après la fronde des RA1 et RA2 de PSA qui avaient réussi à faire différer par le constructeur sa décision unilatérale de faire de ses réseaux des monteurs de pièces équipementières fortement remisées par le site…

mister_auto_reseaux_PSA_620

Trois exemples de géolocalisations de centres de montage extraits du site Mister-Auto.com en région parisienne : les réseaux Peugeot, Citroën et Euro Repar Car Service permettent à eux seuls de doubler au moins le nombre de points de pose de pièces par rapport aux réparateurs indépendants déjà inscrits sur le site (en bleu)…

On se souvient du vent de fronde que suscitait la démarche de PSA, en mai 2015, consistant à proposer à ses RA1 de devenir centres de montage du site Mister-Auto.com fraichement racheté par le constructeur deux mois plus tôt (voir «les RA1 refusent d’être centres de montage de Mister-Auto !»). Le fait de ne pas avoir consulté préalablement ses réseaux n’avait fait que sur-infecter une ambiance déjà délétère : le courrier du 20 mai 2015 qui annonçait cette initiative était arrivé dans les réseaux Peugeot et Citroën au moment même où les DOPR (Distributeurs Officiels de Pièces de rechange) venaient d’apprendre leurs résiliations formelles dans le cadre de la refonte logistique PR voulue par le constructeur…

Un mois de lourdes tensions plus tard, les représentants de tous les réseaux PSA obtenaient une mise en “stand-by” du projet et une première rencontre (voir «Réunion au sommet avec PSA !») destinée à mettre préalablement sur la table les complexes implications de cette stratégie (positionnement-prix, gammes de pièces sur le site, retours garanties, impacts sur la rentabilité et l’image de l’activité après-vente des réseaux, etc., etc., voir «Réparateurs agréés contre Mister-Auto/PSA : sortie de crise et reconstruction !»)

Un an plus tard à en croire les réseaux de PSA, ce dossier complexe n’est pas encore réglé. Mais PSA n’a visiblement pas renoncé : le site de Mister-Auto vient d’évoluer dans le sens initialement voulu par le constructeur. Il suffit de géolocaliser les centres de montage sur le site pour constater que des membres des réseaux Peugeot et Citroën y sont clairement proposés comme centres de montage par le site de vente de pièces en ligne.

Les succursales PSA en première ligne

Certes, on en parle pas de l’ensemble des RA1 etRA2 du constructeur, loin s’en faut. PSA y va visiblement doucement : seules ses obéissantes succursales Peugeot et Citroën semblent avoir été systématiquement inscrites sur le site Mister-Auto.com comme tendent à le prouver nos recherches en ce sens. Sur les cartes ci-dessus extraites du site Mister-auto en région parisienne, ce sont lesdites succursales qui font l’essentiel des centres de montages maintenant géolocalisables par les clients du site de vente de pièces en ligne. Pour le reste des réseaux, le volontariat semble de rigueur : en élargissant nos recherches à des départements plus ruraux, nous trouvons pas ou très peu de représentants de réseaux autres que celui d’Euro Repar Car Service. Ce dernier avait acté sa présence sur le site lors du dernier Equip auto (voir «Euro Repar Car Service : 1 800 en France, 8 000 dans le monde !»)…

Ce qui semble donc être encore un test aura au moins une vertu. Les grosses machines que sont les vastes ateliers des succursales permettront de voir in situ si les craintes des réseaux PSA en matière de chocs culturels et économiques sont fondées et surtout comment PSA a prévu de les gérer.

Car les succursales se retrouvent de fait en première ligne d’un nouveau front consumériste auxquels les réseaux constructeurs ne sont guère préparés. Les clients de Mister-auto vont débarquer avec des pièces fortement remisées et d’origines équipementières dans des ateliers où, justement, les taux de main œuvre sont souvent les plus élevés et où la culture de la pièce d’origine constructeur est la plus prégnante.

Il sera donc passionnant de voir comment ces ateliers vont gérer la situation. Biberonnés qu’ils sont depuis toujours à la suprématie de la pièce constructeur et à l’élitisme de l’entretien de véhicules de la marque essentiellement récents, ils vont voir débarquer des clients polymorphes qui, eux, vont exiger par définition le meilleur prix en tout et pour n’importe quelles marques de véhicules souvent hors d’âge. Avec en tête cette promesse du site Mister-Auto : «En réduisant la chaîne des intermédiaires et en associant cette démarche à de forts volumes d’achat, Mister Auto permet à ses clients de réaliser en moyenne une économie de l’ordre de 40% par rapport au tarif public des équipementiers.» Or, le taux de main d’œuvre particulièrement élevé des succursales risque bien de surprendre les consommateurs en attente du gain promis.

Comme d’habitude, on vous tiendra au courant…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 4,44 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jean-Marc Pierret

Editeur du magazine Après-Vente Auto et de son site Apres-vente-auto.com, Jean-Marc Pierret suit depuis 30 ans l'actualité stratégique du secteur de l'après-vente automobile.
Il se passionne tout particulièrement pour les mutations qui traversent et transforment le paysage de l'entretien et de la réparation automobiles.
Avec Stéphane Freitas, il co-dirige Pertineo Group qui détient les sociétés Publi Expert Gestion (Après-Vente Auto et Après-vente-auto.com), AM-Today (Am-today.com) et l'agence de communication Action Media.

Tel. +33 (0)1 41 88 09 04

jmpierret@apres-vente-auto.com