Franchise Expo 2016 – Midas célèbre ses 40 ans avec adhérents et prospects

Le réseau de réparateurs rapides du groupe Mobivia affichait en grand son âge sur cette édition 2016 de Franchise Expo, entre le 20 et le 23 mars derniers. 40 ans, c’est l’occasion pour l’enseigne de faire la fête avec ses adhérents comme avec ses prospects rencontrés sur le salon. Des prospects qui ne seront peut-être pas lancés dans le grand bain Midas tout de suite, mais qui pourront constituer les nouvelles recrues du réseau d’ici quelques mois et jusqu’à deux ans. L’enseigne, en effet, a de la suite dans les idées…

Midas Franchise Expo 2016

Le stand de Midas sur Franchise Expo affichait fièrement l’anniversaire de 40 ans du réseau.

40 ans. Le stand de Midas l’affichait fièrement sur l’édition 2016 de Franchise Expo. Car c’est bien cette année que l’enseigne du groupe Mobivia célèbrera le quarantième anniversaire de sa présence en France. Née outre-Atlantique et célèbre dès ses débuts pour son slogan « Les pros du pot », rappelant l’époque où les hommes en jaune et noir réparaient surtout des lignes d’échappement, Midas a aujourd’hui énormément évolué depuis 1976.

C’est même une tout autre enseigne et presque un autre métier que ce que faisaient alors ses centres qu’ont découvert les prospects venus visiter son stand du Parc des Expositions de la Porte de Versailles. Midas est aujourd’hui une enseigne capable d’effectuer la grande majorité des prestations d’entretien et de réparation mécanique. Cela tient surtout à la qualité et la volonté de ses adhérents, à l’image de Lionel Gautheron, dirigeant d’Avenir Automobile à Eaubonne et sous enseigne Midas depuis dix ans, maintenant.

Une enseigne toujours plus technique

Sûr de son professionnalisme et amoureux des belles voitures de sport, l’entrepreneur a dans son fichier clients plusieurs propriétaires de véhicules de prestige, récents ou de collection, parmi les automobilistes de ce secteur cossu du Val d’Oise. Et l’homme sait y faire pour faire de ses entreprises de bonnes gagneuses. « A Eaubonne, nous tournons à 850 000 euros de chiffre d’affaires annuel », explique-t-il. Aujourd’hui à la tête d’un second centre à Cergy, qu’il a repris voilà deux ans avec l’aide de Midas et un associé auquel il souhaite servir de rampe de lancement, Lionel Gautheron a fait bondir le chiffre d’affaires dudit centre de 320 000 euros au moment de sa reprise à 740 000 à la fin de l’année 2015 !

« C’est un beau chiffre mais il aurait pu être encore meilleur, affirme-t-il. Avec mes méthodes et celles de Midas combinées, le développement d’un service client efficace, la maîtrise des outils et la création d’une relation de confiance, on peut monter très haut », assure l’entrepreneur, qui ne manque pas de confiance. Une confiance que les arguments de Midas parviennent à distiller aisément auprès des franchisés de l’enseigne. « La qualité des services que nous offrons, de l’accompagnement, le soutien à chaque étape du développement de l’entreprise et l’argument de l’actionnariat familial du groupe Mobivia font mouche auprès des prospects », souligne Isabelle Mirocha, responsable des recrutements des franchisés.

Travailler les projets dans la durée

S’il y a une chose qu’Isabelle Mirocha et Midas ont chevillée au corps, c’est l’idée qu’un bon projet peut mûrir et se réaliser à tout moment. « La preuve, nous avons ouvert notre dernier centre le 21 mars à Wissembourg, avec à sa tête un ancien agent de marque qui nous a rencontré pour la toute première fois sur Equip Auto 2015 ! », sourit-elle. Et il y a de quoi : 5 mois à peine pour monter un projet et ouvrir un nouveau centre, c’est une véritable performance, même si l’adhérent en question était déjà entrepreneur dans la réparation automobile.

C’est là toute l’importance d’être présent sur les salons, au contact des entrepreneurs potentiels, selon la responsable des recrutements de franchisés. « En 2015, seuls trois contacts noués sur Franchise Expo ont abouti à des ouvertures, souligne-t-elle, mais le salon nous offre une très belle visibilité et l’important est d’initier le contact car nous ne pouvons pas savoir quand un quatrième ou un cinquième prospect de l’an dernier pourront concrétiser leur projet avec nous : il est courant que nous réalisions l’ouverture de leur centre deux ans après notre premier contact. »

L’enseigne, qui a réalisé 21 ouvertures en 2015, mise sur le chiffre de 20 en 2016. « Nous voulons continuer de mailler la France en visant toujours la Bretagne, le Sud-Ouest et l’Île-de-France, où il reste beaucoup de zones à couvrir », explique Isabelle Mirocha. Et pas question de s’arrêter à des villes moyennes : « même à Bordeaux, à Toulouse, nous pouvons continuer d’ouvrir, affirme-t-elle. Donnez-moi les bonnes personnes et j’en ouvre trois dans chacune de ces villes », ajoute-t-elle, confiante en la force de Midas. Peut-être seront-ils parmi les 80 prospects qualifiés que vise l’enseigne de réparation rapide en 2016 ? « Avec nos 40 ans, 2016 est une année formidable pour moi dans ma fonction de recruteur : les années ont jugé de notre stabilité et c’est essentiel lorsque l’on est franchiseur. »

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com