Schaeffler s’offre un centre de formation de pointe

Partagez

Après des mois de préparation, Schaeffler Automotive Aftermarket France s’apprête à ouvrir un centre de formation flambant neuf dans ses locaux de Clamart. Consacrées au double embrayage et à la boîte de vitesses INA GearBox, les premières sessions auront lieu un jour par semaine à partir du 5 avril. Le nombre  annuel de réparateurs formés, fixé à 300 initialement, pourra être porté à 600 lorsque les demandes battront leur plein.

Auditorium Schaeffler Guillaume Donet

Guillaume Donet derrière le plan de travail de l’auditorium du centre de formation Schaeffler.

Un pont élévateur, un extracteur d’air, du matériel de garage flambant neuf, un auditorium connecté de huit places, un studio photo… Ainsi se présente le tout nouveau centre de formation de Schaeffler Automotive Aftermarket, installé au sous-sol de son siège France à Clamart, dans les Hauts-de-Seine. Et dès le 5 avril prochain, ledit centre ouvrira ses portes à ses premiers techniciens, qui viendront se former au double embrayage, en partenariat avec le CFPA (Centre de formation et de promotion automobile), et à la boîte de vitesses INA GearBox, deux des technologies de pointe made in Schaeffler.

«Nous sommes à l’origine du développement des produits en première monte, des outils, des modes opératoires relatifs à ces technologies, souligne Guillaume Donet, directeur marketing de Schaeffler Automotive Aftermarket. C’est donc à nous de transmettre aux professionnels le savoir-faire nécessaire pour effectuer la réparation et le remplacement de nos doubles embrayages et de notre INA GearBox, et de le faire avec leurs mots à eux, afin que le message soit bien compris.»

Adopter le langage du garage

Le centre de formation Schaeffler répond à plusieurs objectifs : accompagner les garages, former aux nouvelles technologies, proposer des solutions clé en main, assurer un échange régulier avec les professionnels et créer une dynamique proactive auprès d’eux, afin de faire remonter leurs demandes et leurs besoins. «Nous devons apprendre à penser et à nous comporter comme les techniciens de l’atelier, à parler garage», insiste Guillaume Donet. Et en l’occurrence, le fait d’avoir limité la capacité d’accueil du centre à huit apprenants maximum participe de cet objectif : être au plus près des professionnels.

Les pros eux-mêmes seront d’ailleurs très proches de leurs confrères, et seront amenés à travailler en quatre binômes, sous l’égide de deux formateurs expérimentés capables de leur fournir un enseignement théorique et pratique. L’enseignement théorique, justement, a lieu dans un auditorium de huit places équipé d’un écran géant, de caméras et d’un plan de travail afin d’effectuer des démonstrations didactiques. L’enseignement pratique, lui, a bien sûr lieu dans l’atelier, où les professionnels peuvent installer leur véhicule sur un pont rétroéclairé et user du matériel et des outils de pointe conçus par Schaeffler et/ou fournis par des partenaires de haut vol comme Gedore-Klann, Continental VDO ou Facom, entre autres…

Une journée par semaine… pour commencer

A partir du 5 avril et du début de l’activité du centre de formation, celui-ci sera ouvert un jour par semaine et pourra former jusqu’à 300 réparateurs par an. Schaeffler se réserve aussi la possibilité d’ouvrir une deuxième session hebdomadaire afin de doubler le nombre de professionnels formés et atteindre ainsi le chiffre de 600. Et que les chefs d’atelier qui estiment ne pas pouvoir se passer d’un de leurs techniciens se rassurent : la formation dispensée par Schaeffler, effectuée en partenariat avec le CFPA, est qualifiante. Ainsi, l’atelier dans lequel travaille le professionnel ainsi formé pourra revendiquer un savoir-faire de pointe et proposer à ses clients une prestation de haut niveau très rémunératrice.

Les coûts de la formation sont pris en charge par les OPCA (organisme paritaire collecteur agréé) de la branche des services de l’automobile et le fait d’en sortir avec un certificat renforce évidemment la valeur de l’enseignement fourni par Schaeffler. Dans un second temps, les supports d’information et techniques seront relayés par l’équipementier allemand sur son portail RepXpert, lequel s’ajoute au centre de formation pour constituer «la première étape de notre mission “proximité garages”», selon Guillaume Donet.

Centre de formation Schaeffler

L’atelier du centre de formation Schaeffler de Clamart est équipé d’un matériel de pointe pour un enseignement de haut niveau technique.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,67 sur 5)
Loading...

1 Commentaire concernant “Schaeffler s’offre un centre de formation de pointe”

  1. Bonjour,j’aimerais bien participer a la formation pour les boite automatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*