Conduite connectée : les bons comptes de Allianz auprès des bons conducteurs

Allianz a tiré le 12 avril les conclusions des six premiers mois de son offre de conduite connectée, qui permet aux automobilistes de voir réduire leur prime d’assurance s’ils conduisent “bien”, autrement dit conformément aux attentes de la compagnie d’assurance. Et selon nos confrères du journal Le Monde, la promesse de réduction de 15 à 20% de la cotisation annuelle a déjà attiré plus de 9 000 clients.

Allianz Conduite connectee

Le “Pay as you drive” (NdlR : “payez comme vous conduisez”) sera-t-il, demain, la formule de cotisation d’assurance automobile privilégiée des Français ? Si l’on en croit le premier bilan tiré par Allianz de son offre de conduite connectée, six mois après son lancement en novembre 2015, l’attractivité de cette formule semble bel et bien se vérifier. Selon nos confrères du journal Le Monde, plus de 9 000 boîtiers connectés, conçus en collaboration avec TomTom Telematics et permettant à l’assureur allemand de mesurer la “bonne” conduite de ses assurés, auraient été vendus.

Et il s’en vendrait chaque semaine un peu plus, selon Virginie Fauvel, membre du comité exécutif d’Allianz France chargé du digital, dont les propos ont été retranscrits par le quotidien du soir. Une Virginie Fauvel qui aurait également précisé, d’après Le Figaro, que la vitesse et le parcours effectué par ses clients n’étaient pas enregistrés par le boîtier. Le flicage n’est donc pas total, ouf ! Les mesures effectuées par ledit boîtier portent davantage sur ce que l’on appelle les événements de conduite : freinages brutaux, accélérations subites, virages tendus ou pris à grande vitesse, type de route empruntée…

30% de réduction promis

En fonction de leur conduite et des données transmises par le boîtier d’Allianz sur la base des trois indicateurs de conduite fixés, les clients de l’assureur peuvent espérer une réduction de 15 à 20% de leur prime annuelle, selon les chiffres évoqués par l’assureur lors du bilan d’étape de l’offre de conduite connectée, le 12 avril dernier. Mais où sont donc passés les 30% promis par Allianz lui-même sur le site dédié à ce produit ? Sans doute l’expérience est-elle encore trop récente et aucun conducteur n’a pu, pour l’instant, améliorer suffisamment sa conduite, en vertu des exigences d’Allianz, pour atteindre ce taux de ristourne.

Le conducteur lui-même peut estimer la réduction à laquelle il va avoir droit. Chaque mois, l’application Allianz Conduite connectée le renseigne sur ses performances de conduite et sur la remise qu’il obtiendrait s’il en restait là. Ce n’est qu’à l’échéance que la remise définitive est accordée. Mieux vaut donc veiller à maintenir ses performances si elles sont bonnes, histoire de ne pas voir les 20% se transformer finalement en 5%, voire moins.

Mais que les conducteurs qui ne parviendraient pas à rester réguliers se rassurent : depuis le lancement de l’offre, Allianz promet qu’aucune pénalité n’est encourue par les conducteurs les moins efficients. Déjà 19 millions de kilomètres ont été enregistrés et analysés par Allianz et l’assureur espère boucler 2016 sur le chiffre de 15 000 véhicules équipés. Chiffre qui devrait être atteint si la tendance des six premiers mois de commercialisation se confirme dans les huit mois qui nous séparent de la fin de l’année.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction