Midas officialise son contrat d’entretien au kilomètre… et connecté

L’enseigne de réparateurs rapides propose depuis début avril à ses clients un contrat d’entretien au kilomètre parcouru assorti ou non du boîtier connecté Xee. L’offre est disponible en deux formules d’abonnement : “Mini km” pour les petits rouleurs, avec forfait fixe mensuel plus une tarification au kilomètre parcouru, et “Maxi km” pour les gros rouleurs, avec une mensualité fixe adaptée au kilométrage annuel du véhicule.

Midas Dugabelle

Ludovic Dugabelle, directeur marketing de Midas France.

Évoqué lors de l’édition 2015 d’Equip Auto, le contrat d’entretien Midas est enfin lancé sur le marché, l’année des 40 ans du réseau en France. Une innovation de taille pour une enseigne qui ne cesse de monter en compétences et propose aujourd’hui des prestations plus techniques comme, entre autres, le changement du kit de distribution, le remplacement de l’embrayage et la recharge du circuit de climatisation. Mais parmi les prestations phares de Midas, sa révision avec garantie constructeur préservée, lancée en 2009, est sans doute l’un de ses principaux succès des dernières années.

Une prestation qui lui a permis de mieux connaître les besoins des clients en matière d’entretien courant et pouvoir leur proposer, in fine, un véritable contrat dédié. Ce contrat, conçu en collaboration avec Icare, garantisseur spécialiste de ce genre de produits, est construit au plus près des besoins de l’automobiliste, en rapport avec le kilométrage mensuel ou annuel de son véhicule. En effet, le contrat d’entretien Midas est un contrat au kilomètre, personnalisé en fonction de chaque client.

Petits et gros rouleurs : à chacun sa formule

La tête de réseau a fixé comme limite de souscription à son contrat l’âge de 7 ans et/ou 100 000 km. Le contrat d’entretien Midas intègre toutes les révisions effectuées durant la période de souscription du contrat, qui peut couvrir pour 2 à 5 années les besoins du véhicule en pièces d’usure courantes, hors pneumatique, l’assistance dépannage et remorquage et intègre également la toute nouvelle application Midas Connect (voir ci-dessous).

L’enseigne propose ce contrat d’entretien au kilomètre sous deux formules d’abonnement : l’une prévue pour les petits rouleurs, l’autre pour les gros rouleurs. La première, appelée “Mini Km”, propose «un forfait fixe allant de 15 à 30 euros selon les caractéristiques de son véhicule –puissance, cylindrée, kilométrage total–plus un prix de 3 centimes au kilomètre», selon Cédric Harivel, directeur marketing de Midas Europe. La seconde, nommée “Maxi Km”, est destinée à ceux qui parcourent entre 12 000 et 48 000 km par an, et propose une mensualité fixe «adaptée au kilométrage annuel effectué et variant de 35 à 80 euros par mois», explique le même Cédric Harivel.

Selon les projections de Midas, la formule “Maxi Km” peut permettre à un propriétaire de Peugeot 107 1.0 L de 3 ans et 60 000 km, donc gros rouleur à raison de 20 000 km/an, d’économiser jusqu’à 587,44 euros sur l’entretien de son véhicule par rapport à un entretien réalisé au coup par coup. L’équivalent de 26% d’économie. Pour un Nissan Qashqai de même âge et de même kilométrage, équipé d’un moteur 1.5 dCi, l’économie se monte même à 773,10 euros, l’équivalent cette fois de 25% de dépense en moins. «Ce qui positionne notre offre environ 20 à 25% moins cher que les contrats d’entretien des constructeurs», selon le directeur marketing Europe.

L’entretien connecté façon Midas

«Tous les services connectés que propose Midas à travers le boîtier Xee d’Eliocity et notre application Midas Connect sont inclus dans le contrat d’entretien “Mini Km”, souligne Cédric Harivel. Ceci afin que le boîtier puisse nous remonter le kilométrage parcouru chaque mois par le client.» Et permettre une facture effectivement au kilomètre près. Le contrat d’entretien devrait permettre à Eliocity de fournir au moins une partie des 250 000 boîtiers Xee qu’il s’engage à fournir dans le cadre du contrat passé avec Midas.

Une petite partie, puisque «Midas vise un à deux contrats d’entretien vendus par semaine et par centre sachant que le travail d’explication auprès du client peut prendre une quinzaine de minutes et que les collaborateurs Midas ne peuvent accorder autant de temps à chaque client, confesse Cédric Harivel. Bien sûr, certains centres vendent déjà quatre à cinq contrats par semaine depuis le lancement de l’offre mais cela représente un véritable travail de relation client». Travail qui porte ses fruits, à en croire le directeur marketing Europe, qui confirme que «les clients reviennent souvent plusieurs jours après leur visite pour signer le contrat».

Pour bien suivre les véhicules des clients, Midas mise également sur l’usage cumulé du boîtier Xee et de sa nouvelle application Midas Connect pour smartphone et tablette. Xee, relié à la prise OBD du véhicule, permet de remonter bon nombre d’informations sur la santé dudit véhicule à l’appli, sur sa consommation de carburant, ses émissions de CO2, l’état de charge de la batterie, l’usure de tel ou tel système, les trajets effectués et les routes empruntées, etc.

Midas Connect et Xee pour 1 euro de plus !

L’application est également en mesure d’afficher les échéances d’entretien, remonter l’information à Midas qui peut ainsi proposer de meilleures offres au client. Le conducteur peut aussi être alerté en cas d’anomalie sur son véhicule. Et comme l’appli propose un service de géolocalisation, les proches du conducteur et les professionnels chargés de le dépanner ou de le remorquer peuvent plus facilement le rejoindre.

Jusqu’au 30 septembre prochain, Midas propose à ses clients venus pour la révision constructeur de leur véhicule, l’offre Midas Connect assortie du boîtier Xee pour seulement 1 euro de plus. «Nous allons étudier leurs retours d’expérience, nous baser sur leurs réactions pour pouvoir constituer la meilleure offre qui soit auprès des clients particuliers, précise Cédric Harivel. Quant aux clients professionnels et aux flottes, nous travaillons également sur une offre à leur attention, mais qui sera proposée à tarif plus élevé, le niveau de services BtoB que nous proposons étant autrement plus personnalisé, détaillé et approfondi.»

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (10 votes, moyenne : 3,60 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com