AutoFirst : le réseau de garages de Van Heck (LKQ) est lancé !

Van Heck Interpieces, distributeur néerlandais filiale du géant américain LKQ, vient de présenter le premier adhérent de son nouveau réseau de garages, AutoFirst. L’enseigne, qui est déjà déployée en nombre et depuis plusieurs années aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, compte aujourd’hui 8 sites en France, à commencer par le Garage Pernodet, situé à Pont-d’Ain (01).

Le Garage Pernodet, premier adhérent AutoFirst en France.

Van Heck Interpieces, filiale du géant américain de la pièce auto LKQ au travers de la holding Sator, vient de lever le voile sur les outils et les ambitions de son réseau de garages, AutoFirst. L’enseigne, aujourd’hui présente sur 90 sites aux Pays-Bas et 82 établissements au Royaume-Uni, s’installe donc en France et y compte déjà 8 adhérents. Autant qu’en Belgique, où les équipes de Van Heck pour la France sont basées, mais notre pays est bel et bien au premier rang des préoccupations pour le distributeur néerlandais.

Van Heck s’est donc invité dans le premier garage français de l’enseigne, le Garage Pernodet de Pont-d’Ain, dans l’Ain, pour présenter officiellement ses objectifs de développement pour fin 2016 et surtout 2017. « AutoFirst est un réseau international, qui fait rimer qualité et durabilité et où la place du consommateur est centrale, affirme Valérie Van Roy, responsable marketing et communication de Van Heck. Nous accordons une place essentielle à la qualité du service. » Pour ce faire, le concept AutoFirst mise sur deux axes stratégiques : le savoir-faire technique et l’offre commerciale.

Un soutien technique complet

Pour ce qui est de la technique, Van Heck a choisi de s’appuyer sur Daf Conseil pour la formation des adhérents de l’enseigne, afin qu’ils soient aussi performants sur le gros des véhicules du parc, ceux âgés de plus de huit ans et qui représentent plus de 55% du parc VP en France, que sur les plus récents, ces près de 20% de véhicules âgés de quatre ans et moins. « Nous avons défini un plan de formation sur trois ans à raison de cinq jours par an avec Daf Conseil, précise Ludovic Montenot, animateur réseau Van Heck et AutoFirst. Une formation à la fois technique et commerciale. Et pour ce qui est du financement de la formation, nous proposons une formule de mensualisation des frais d’inscription, jusqu’à 36 mois sans frais. »

Les formations proposées par Van Heck et Daf Conseil aux adhérents AutoFirst dans le cadre du programme CapPRO, vont de la mécanique à l’administratif, en passant bien sûr par le commercial. « Une tablette tactile sera offerte aux adhérents dès la souscription au programme de formation, ce qui leur permettra aussi de réviser leurs cours dessus », ajoute Ludovic Montenot. Daf Conseil et AutoFirst ont également prévu des parcours de formation technique complémentaires, pour ceux qui le souhaitent : EasyDiesel, pour l’entretien et la réparation des véhicules diesel, et EasyAirco, pour l’entretien de la boucle de climatisation. Bien sûr, le soutien technique de Daf Conseil ne va pas sans sa fameuse hotline, disponible également pour les adhérents AutoFirst.

En termes d’outils, AutoFirst propose à ses adhérents un accès à ToolSpecial, catalogue en ligne et portail de commande d’outillage professionnel. Pour ce qui est de la commande de pièces en ligne, Van Heck a inclus Mongrossiste.fr au package AutoFirst. Mongrossiste, un catalogue électronique qui, comme le souligne Ludovic Montenot, s’appuie sur trois piliers. D’abord, l’offre de pièces de grande vente, de pièces techniques et d’outillage. Ensuite, les informations techniques, schémas de montage, temps barêmés, et spécifications constructeurs, y compris les modifications récentes de références. Enfin, la possibilité de construire des devis, sur base vierge ou sur base de prestations, avec taux de main d’œuvre paramétré à l’avance par le garagiste lui-même. L’application mobile Topmec permet elle aussi au mécanicien d’accéder aux informations techniques et aux spécifications constructeurs, depuis l’atelier.

Une présence commerciale et marketing assurée

En ce qui concerne l’aspect commercial et marketing, AutoFirst veut jouer la visibilité maximum. « Nous croyons aux réseaux sociaux et nous disposons d’une page Facebook que nous animons de façon soutenue », précise Valérie Van Roy. Mais le réseau dispose, bien entendu, de son propre site web réservé aux professionnels, autofirstgarage.fr, lequel permet aux adhérents de disposer d’une page dédiée à leur garage. Il pourra y renseigner ses offres commerciales, ses prestations, ses horaires, etc.

Le site grand public, lui, n’est pas encore lancé mais permettra aux automobilistes de trouver leur garage AutoFirst le plus proche par géolocalisation, et affichera les offres commerciales de l’enseigne, ainsi que celles du garage sur sa page personnalisée. Il proposera également, c’est dans l’air du temps, un module de devis en ligne et un autre de prise de rendez-vous. « Nous attendons d’avoir une vingtaine de garages dans le réseau pour pouvoir lancer notre site BtoC, précise Valérie Van Roy. Nous estimons pouvoir le faire fin novembre ou début décembre ; nous sommes confiants, nous disposons de nombreux contacts avec des prospects et pourquoi ne pas atteindre le chiffre de 25 adhérents à la fin de l’année ? »

Pour appuyer le déploiement de son réseau, AutoFirst va faire l’objet de campagnes publicitaires dans la presse spécialisée, mais l’enseigne insiste surtout, déjà, sur les outils marketing : carnet d’entretien, bannières, entre autres, et visibilité de l’enseigne. « Chaque garage se verra remettre, dès l’adhésion et sans surcoût, un pack de démarrage comprenant notamment un panneau rectangulaire Autofirst de 4x1m et un panneau rond de 2m de diamètre », détaille Ludovic Montenot.

Des conditions d’adhésions légères

AutoFirst débarque donc sur le marché avec des conditions d’adhésion légères. Un droit d’entrée de 400 euros HT, une redevance de 195 euros HT mensuelle, et une souscription au programme CapPRO avec Daf Conseil de 33 à 37 euros HT. « Nous baissons la redevance à 100 euros pour toute adhésion avant le 31 décembre 2016, afin d’accélérer le développement du réseau et pouvoir lancer notre outil BtoC », ajoute l’animateur réseau. Bien sûr, Van Heck n’entend pas jouer les bons samaritains pour autant.

« Nous comptons sur un investissement de 40 à 50 000 euros d’achats de pièces de la part de chaque garage AutoFirst auprès de nos distributeurs, précise Ludovic Montenot. Et nous incluons nos distributeurs dans la démarche de développement du réseau : ce sont eux qui démarcheront nos prospects et nous les rencontrerons d’abord à travers eux, de façon à nouer un solide partenariat entre Van Heck, nos distributeurs et les garages AutoFirst. » Des garages dont Van Heck espère porter le nombre « à une centaine d’ici la fin de l’année 2017, selon Peter Vanosmael, directeur des ventes du distributeur néerlandais. Nous cherchons à créer un réseau de qualité plutôt que de miser sur la quantité. »

 

L’équipe Van Heck, de g. à dr. : Pierre Migliara (responsable des ventes régional), Peter Vanosmael (directeur des ventes), Ludovic Montenot (animateur réseau), Valérie Van Roy (responsable marketing et communication), Emilie De Bergeyck et Inge Noyens (chargées de marketing et de communication).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 3,17 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction