Franchise Expo 2013 : Delko à la conquête du Nord et… du web !

Partagez

Avec son enseigne jaune sur fond bleu, Delko ne passe plus inaperçu aujourd’hui. Pas plus dans les travées de Franchise Expo, qui s’est tenu du 17 au 21 mars à Paris, que dans ses territoires d’implantation. «Lorsque j’ai lancé l’enseigne en 1999, c’était un code couleur très courant dans l’automobile et je voulais qu’on nous identifie directement, se souvient, amusé, Philippe Lannes, patron de Delko. Aujourd’hui, la plupart des enseignes auto l’ont abandonné et nous sommes encore plus visibles.»

«Pro et réglo»
Visibles et prisés, puisque pas moins de 12 nouveaux magasins ont ouvert en 2012. 13 sont déjà en cours de création pour 2013, avec le chiffre de 18 dans le viseur. «Généralement, nos nouveaux adhérents ont procédé au rachat d’un fonds de commerce ou procèdent à une création pure et simple, explique William Bertrand, responsable du développement. Nous avons très peu de changements d’enseigne.» Originaire d’Aix-en-Provence, Delko a logiquement fait du sud-est son pré carré, mais attaque désormais le pays savoyard, le Lyonnais, et atteint même les Pays-de-la-Loire. Avec un droit d’entrée de 14 500 euros HT, un apport minimal de 70 000 euros et des royalties de 5% du chiffre d’affaires HT, Delko n’accuse aucun ralentissement dans sa croissance.

«Nous exigeons une surface de 300 m² environ avec 4 ponts et une surface d’accueil de 100 m², souligne William Bertrand. Et nos unités Delko se composent du franchisé au comptoir, d’un chef d’atelier, de deux mécaniciens et d’un apprenti, dont la formation fait partie des engagements de chaque garage.» Un minimum pour effectuer toutes les prestations qu’exige la réparation multimarque et la vente au comptoir, et honorer la nouvelle stratégie de marque, «Pro et réglo» que prône Philippe Lannes. «Aujourd’hui, le chiffre d’affaires annuel moyen de chaque site franchisé est de 550 à 600 000 euros au bout de la 3ème année», souligne William Bertrand.

Pure player
Le réseau, qui a enregistré 38 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2012, est donc en pleine progression et n’entend plus se limiter à une extension géographique. Le prochain objectif est bel et bien le web. «Le site que nous ouvrons le 17 mai sera un véritable pure player et correspond à trois approches métiers, explique Philippe Lannes. D’abord, la possibilité de prendre rendez-vous en ligne. Ensuite, la vente de pneus dans toute la France à l’aide de points relais. Et enfin, la vente de pièces, avec paiement en ligne et montage dans toute la France également.»

L’enseigne exigeait déjà de ses garages de monter les pièces que les clients avaient commandées sur internet, « car nous estimons que le consommateur est désormais libre de son propre choix, et que nous devons récupérer au montage la confiance qu’il ne nous a pas accordée à l’achat », soutient Philippe Lannes. Elle assume donc à 100% l’idée d’être un nouveau pure player sur le marché de la pièce en ligne. « Nous avons un savoir-faire au niveau de la logistique et des achats, nos tickets d’entrée chez les fournisseurs, et nous savons rassurer le consommateur final », affirme le P-dg. De quoi, selon lui, éviter l’écueil de la faible rentabilité des autres pure players.

Déployé sous la marque Delko également, ce site est aussi la tête de pont de l’enseigne pour un déploiement à venir dans les régions qu’elle ne couvre toujours pas, et où son nom n’est même pas connu. Un véritable cheval de Troie qui pourrait se révéler payant plus rapidement que prévu et qui, contrairement aux autres sites de vente de pièces en ligne, n’a pu s’appuyer sur aucun crédit d’impôt recherche, malgré 500 000 euros d’investissement et deux ans de travail.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*