Bosch se dote d’une division Powertrain Solutions

Partagez

Afin de poursuivre le développement de solutions pour les véhicules électriques dans un souci de cohérence avec les travaux de ses divisions Gasoline Systems et Diesel Systems, Bosch a décidé de mettre en place une unité opérationnelle dédiée à l’électromobilité au sein d’une toute nouvelle division Powertrain Solutions, qui regroupe également les deux divisions précitées, dédiées, elles, aux véhicules thermiques.

Bosch vient d’annoncer la création d’une nouvelle division, baptisée Powertrain Solutions, qui regroupera désormais les divisions Gasoline Systems et Diesel Systems aux côtés d’une inédite unité opérationnelle dédiée à l’électromobilité, et ceci dès début 2018. Parce que « Bosch estime que près de 20 millions de véhicules hybrides et électriques seront produits à l’horizon 2025 [et donc] proposera à l’avenir à ses clients existants et à ses nouveaux clients une offre groupée incluant toutes les technologies de chaîne cinématique ».

Ce faisant, l’équipementier allemand entend développer des synergies entre ses différentes divisions, toutes dédiées aux motorisations, finalement. « Tout en développant l’électromobilité, Bosch travaillera intensément à améliorer encore la technologie du moteur à combustion, ajoute-t-il dans un communiqué. Aux 20 millions de nouveaux véhicules hybrides et électriques qui circuleront sur les routes du monde entier en 2025 viendront s’ajouter environ 85 millions de nouveaux véhicules essence et diesel. »

En effet, comme le précise Rolf Bulander, Président du secteur d’activité des Solutions pour la mobilité et membre du Directoire de Robert Bosch GmbH Bosch dans ce même document, « les demandes de nos clients vont de plus en plus au-delà du moteur à combustion [et] cette évolution dynamique vers l’électrification contribuera largement à façonner la nouvelle division ». La division Powertrain Solutions regroupera, à terme, près de 88 000 collaborateurs sur plus de 60 sites répartis dans 25 pays dans le monde.

Faire « progresser la chaîne cinématique »

« Bosch fera progresser la chaîne cinématique, qu’elle soit électrique ou fonctionne au carburant, a souligné Rolf Bulander. Comme nul ne sait à ce jour quelle chaîne cinématique ou quelle combinaison des différents types prédominera et quand, nous poursuivons une double approche et continuons à étendre notre savoir-faire et nos connaissances à la fois dans le domaine des moteurs à combustion et de l’électromobilité. »

L’équipementier, certain de l’avenir de l’électromobilité et tenu, par sa position de numéro un mondial de l’équipement automobile, de rester leader en la matière, investit quelques 400 millions d’euros par an dans la mobilité électrique et hybride, « l’essentiel de cette somme allant aux activités de recherche et développement dans le domaine de la technique de batterie », affirme le communiqué.

« L’entreprise a déjà obtenu plus de 30 commandes de constructeurs automobiles internationaux en lien avec l’électromobilité [et] environ 1 800 experts Bosch travaillent à l’électromobilité du futur. » Les trois segments stratégiques définis par Bosch au sein de cette division Powertrain Solutions seront donc les véhicules particuliers et utilitaires équipés de moteurs à combustion et d’entraînement hybrides, et les véhicules électriques.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*