Mahle devient majoritaire dans le capital de Behr

 

Le groupe Behr n’a plus que deux types d’actionnaires dans son capital : les membres de la famille Behr et le groupe Mahle. Celui-ci est même majoritaire, désormais, puisque de 36,85%, ses parts atteignent désormais 51% environ. En effet, l’équipementier allemand a racheté à la holding BWK ses actions et même négocié avec les représentants de la famille Behr au conseil de surveillance l’intégration complète de la division «thermal management» (gestion thermique) de Behr au sein du groupe Mahle. Celle-ci prend donc désormais le nom de Mahle Behr. L’opération doit toujours être soumise aux autorités antitrust allemandes, mais les conseils de surveillance des deux entités, eux, l’ont déjà validé dans son intégralité.

Déjà, un certain nombre de synergies sont prévues, puisque les divisions centrales des deux groupes d’outre-Rhin vont être regroupées à Stuttgart, ville d’origine du groupe Behr, mais aussi dans d’autres régions du monde, comme l’Asie, l’Amérique du Nord et du Sud. Des plans d’optimisation des coûts et des investissements seraient également en préparation. Mais rien ne permet de dire s’ils se feront au dépens ou au profit des quelque 65 000 salariés des deux groupes dans le monde.

De la suite dans les idées
L’opération financière aurait dû normalement se dérouler plus tôt dans l’année, mais des enquêtes sur des pratiques anticoncurrentielles envers plusieurs équipementiers spécialisés dans les systèmes thermiques automobiles, dont Behr, l’ont retardé de plusieurs mois. «Nous n’avons jamais laissé tomber notre but de détenir la majorité du capital de Behr, a souligné Heinz Junker, directeur du conseil d’administration du groupe Mahle. Nous allons désormais consacrer nos énergies à poursuivre les opérations d’intégration déjà entamées, dès que les autorités antitrust auront rendu leur décision. Nos gammes de produits se complémentent d’excellente manière et notamment dans le secteur très prometteur de l’éco-mobilité et des technologies efficientes qu’il utilise. Nous envisageons plus de 10 milliards d’euros de ventes durables et rentables dans les années à venir.»

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com