Five Star : un congrès placé sous le signe de la performance

Malgré les grèves des aiguilleurs du ciel et de la SNCF, nombreux ont été les professionnels de la réparation-collision à assister au 20è congrès du réseau de carrossiers Five Star, qui s’est tenu en Italie du 13 au 16 juin derniers. Cet événement fédérateur a en effet accueilli pas moins de 57% du réseau (participants adhérents au réseau proches et partenaires), «ce qui est un record de participation», souligne Catherine Duick, responsable réseau. Un moment convivial qui a également permis de faire le bilan sur la stratégie déployée ces trois dernières années, et de présenter le plan de bataille pour les trois prochaines…

Ambition 2013 : un bilan encourageant
A l’occasion du 20e congrès du réseau de carrossiers Five Star, Alain Bessin, son directeur, a levé le voile sur le plan à trois ans destiné à améliorer toujours et encore les performances de ses adhérents. Le Plan Ambition 2013 avait été lancé à l’occasion du congrès de Biarritz en 2010. Synthétisé sous l’acronyme FACILE et comprenant six notions à améliorer (NdlR : FACILE pour Finances/gestion, Apporteurs d’affaires, Communication, Implication dans le réseau, Labellisation, et Environnement), afin que Five Star se renforce et entre dans une dynamique de progrès et de performance, pour atteindre 5 étoiles à travers 6 auto-évaluations (2 par an), chaque étoile matérialisant diverses compétences, équipements ou services dans la carrosserie. «L’objectif était initialement que l’ensemble du réseau -soit un peu plus de 400 adhérents- arrive à ce stade, précise Alain Bessin, même si nous savions que ce serait extrêmement difficile». Reste que le bilan est encourageant : en effet, si 41% ‘seulement’ ont décroché les 5 étoiles (soit 136 carrossiers), ils sont 66% (soit 216 adhérents) à arborer au minimum 4 étoiles. Surtout, le réseau a progressé de façon significative : d’une moyenne de 2,1 étoiles lors de la première auto-évaluation, le réseau a atteint une moyenne de 3,9 étoiles à la fin des trois années. Soit une progression dans la performance de plus de 85% !
Et si le plan Ambition 2013 laisse la place à une nouvelle stratégie pour les trois prochaines années, la volonté de labelliser le réseau à 5 étoiles dans son intégralité n’est pas abandonnée pour autant.

Objectif «P3+» pour 2016 !
Le nouveau plan de bataille mis en place par la tête de réseau reprend la célèbre devise de Pierre de Coubertin en la modifiant quelque peu, même si l’essentiel y est : de  «Citius, Altius, Fortius» mots latins signifiant «plus vite, plus haut, plus fort», Five Star a bâti sa stratégie à trois ans sur le triptyque «Plus fort, plus haut, plus loin», synthétisé dans la terminologie «P3+».
«Avec ce nouveau projet, nous entendons devenir plus forts, en faisant que les carrossiers soient assurés de disposer de toujours plus d’entrées atelier, explique Alain Bessin. Nous serons donc plus forts en continuant de renforcer nos partenariats avec les donneurs d’ordres, les grands comptes (NdlR : le réseau a récemment conclu un accord avec Kiloutou), mais aussi des partenaires tels les éditeurs de logiciels, d’outils de chiffrage, etc. ; tout ceux qui nous permettent d’avancer au quotidien.»
Le directeur du réseau souhaite également emmener plus haut les adhérents : « Aller plus haut, c’est augmenter encore notre notoriété et notre visibilité, estime-t-il. La systématisation de la nouvelle signalétique se poursuit et se retrouve déjà sur les façades de 75% du réseau. » Mais le réseau doit aussi, évolutions technologiques oblige, aller plus haut en matière de compétences mécaniques et électroniques. Dans ce cadre, la tête de réseau teste actuellement avec 50 de ses adhérents un partenariat avec Diag Assitance, tandis qu’un vaste plan de formation concernant les véhicules hybrides et électriques va être dispensé par le GNFA.
Enfin, Five Star entend aller plus loin. La pérennité des entreprises s’avère en effet un enjeu de taille car la gestion et le pilotage des carrosseries se doivent d’être de plus en plus fins et réactifs pour s’en sortir. Et durer. Aussi, Five Star entend s’appuyer sur un partenaire Score Conseil, lequel a à travers des audits au sein du réseau, relevé que 52% du réseau surperforme par rapport au marché déprimé de la réparation collision, avec une croissance de 5% !
Ces trois objectifs sont ainsi matérialisés dans un nouvel acronyme. Après FACILE, le nouveau projet est synthétisé dans l’acronyme SOLIDE : Scoring financier, Organisation (tant à l’atelier qu’en front office), Labellisation (avec l’entrée en vigueur prochaine de la norme Afnor), Implication –toujours– dans le réseau, Diffusion de la communication, et Environnement, toujours.
A noter qu’en matière de communication, à la campagne initiée en 2012 par le réseau dans les stations-service va s’ajouter une campagne innovante sur la base d’un partenariat avec le 118 218, dans le cadre duquel la plateforme de renseignements téléphoniques pourra aiguiller en priorité l’appelant vers un carrossier du réseau s’il appelle pour trouver un professionnel de la réparation-collision. Pour rappel, le 118 218 gère quelque 60 millions d’appels par an…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan