VI-VUL : Omnitracs partenaire d’Orange pour la gestion de flottes

 

Filiale du géant de la télécommunication américain Qualcomm, Omnitracs déploie plus d’1,5 million d’unités de son système télématique pour près de 10 000 clients dans pas moins de 39 pays dans le monde. Et la société a su développer une image de fiabilité et de simplicité grâce à sa plate-forme en mode cloud, sa disponibilité 24h/24 et 7j/7 et son service unique partout en Europe. Entre autres…

Mais au-delà du succès de son système, Omnitracs relève toutefois des enjeux importants sur le marché français du transport routier, auquel il est nécessaire de répondre. Et notamment les tendances au renouvellement d’équipement et au premier équipement. Car selon Bruno Mercier, directeur commercial France d’Omnitracs, «concernant les flottes de 50 à 200 camions 20% ne seraient pas équipés d’une solution télématique de gestion de flotte». Quant aux flottes de VUL, elles sont encore moins nombreuses à en disposer, puisqu’elles sont souvent exploitées par des PME, voire des TPE.

Synergie logique
C’est pourquoi Omnitracs s’est tourné vers Orange, beaucoup plus présent auprès des petites flottes de VUL, pour élargir sa base clients. L’activité Fleet Performance truck, lancée en 2005 par l’opérateur télécom, connecte plus de 50 000 véhicules (mais seulement 10% de PL, d’où la complémentarité avec Omnitracs) et peut compter sur un réseau de 150 installateurs agréés. Avec Fleet Performance Trucks with Omnitracs, le gestionnaire de flotte VI ou VUL moyenne dispose du boîtier télématique Orange DMX truck – et bientôt du DMX Full – et d’un accès au portail Fleetvisor d’Omnitracs.

Deux solutions s’offrent ainsi au client. La première, l’offre «transport géolocalisation» comprend, pour 28 euros par mois et par véhicule équipé, le boîtier et tout le matériel, un service de cartographie, de géolocalisation, de profil de conduite et de géofencing (gardiennage virtuel). La seconde, l’offre «transport gestion sociale» reprend toute l’offre précédente, mais en y ajoutant un service temps de travail, et la possibilité d’intégration de logiciels, pour la somme de 39 euros par mois et par véhicule.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction