Equip Auto 2013 – Baromètre CNPA : un 3è trimestre qui sort enfin une narine hors de l’eau

Il est des nouvelles qu’il fait du bien d’entendre, surtout lors d’une grand-messe comme Equip Auto. Le CNPA, qui profitait de cette première journée de salon pour dévoiler son baromètre du 3è trimestre 2013, avait toutes les raisons de le faire, tant son contenu est bien moins effrayant qu’il n’aurait pu paraître. Presque tous les chiffres, obtenus à partir des réponses de 720 professionnels du commerce et de la réparation, y sont à la hausse. A commencer par ceux de la réparation.

L’évolution du chiffre d’affaires réparation VP et VUL est passé de -2,5% au 2è trimestre à -1% au 3è. Les agents sont ceux qui ont le plus redressé la barre, leur CA réparation étant passé de -4% à -2%. Celui des MRA, de -2% à -1%. Seuls les concessionnaires ont vu l’évolution de leur CA réparation stagner autour de -2%. Seule la réparation VI est en souffrance, avec une baisse de 4 points, de +3% au 2è trimestre à -1% au 3è. L’opinion sur l’évolution des marges en réparation est aussi positive. Ceux qui la jugent à la hausse ont vu leur nombre grimper de 14 à 15%, et ceux qui l’estiment à la baisse ont vu leur nombre chuter de 37 à 31% en seulement 3 mois.

Autre bonne nouvelle, le CA de la vente de véhicules d’occasion, VP et VUL compris, repart également à la hausse, atteignant même un taux positif de 0,5%. En VI, le marché de l’occasion est même passé de 2% à 6% en termes de chiffre d’affaires. Le nombre des immatriculations a ainsi bondi de -1,2% à 9,5% !

Des progrès sociaux
Sur le front de l’emploi, le solde embauches/départs, négatif depuis le 1er trimestre 2012, est désormais revenu à 0, chiffre calculé sur la base de 304 000 salariés du commerce et de la réparation auto, selon le rapport de branche 2010. Selon le président du CNPA, Patrick Bailly, le plan compétence emploi lancé par l’organisation professionnelle voilà 9 mois, fonctionne. La formation du personnel des TPE et la GPEC des PME et PMI en bénéficient pleinement. «A fin juin,1 368 entreprises étaient inscrites et 1 648 stages ont été effectués, explique Patrick Bailly. Ce sont surtout des ouvriers qualifiés qui en bénéficient : 77% des stages sont des stages de technique, ce qui a été confirmé par l’ANFA.

Par ailleurs, le CNPA a signé un accord avec les partenaires sociaux (CFTC, CFE/CGC, FO) portant sur la complémentaire santé pour toutes les entreprises adhérentes. Au total, entreprise et salariés se partageront en deux parts égales 30 euros de cotisation. Avec la possibilité de prendre des options pour un meilleur remboursement sur certaines prestations, selon les besoins des assurés. Un accord sur les salaires minimum a également été trouvé. Tout salarié des entreprises adhérentes aura droit à 15 euros d’augmentation jusqu’au coefficient 19, puis à une augmentation de 0,8% de ce salaire à partir de là.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com