LLD : entre baisse des mises à la route et croissance du parc

 

Le secteur de la location longue durée continue son recul, entamé fin 2011. Par rapport au 3è trimestre 2012, le 3è trimestre 2013 a vu le nombre de véhicules mis à la route (92 123) baisser de 1,3%, selon les informations dévoilées cette semaine par le Syndicat national des loueurs de véhicules de longue durée (SNLVLD). Une baisse « légère », mais qui prend plus d’ampleur si l’on considère les chiffres des trois premiers trimestres de l’année par rapport aux trois premiers trimestres 2012 : ainsi le recul atteint les -6,2% !

Mais la crise économique qui touche les usagers de la LLD a accouché d’un paradoxe : le parc de véhicules en LLD augmente. Il a ainsi cru de 0,7% par rapport au 3è trimestre 2012, et de 1,5% sur l’année. Et ceci uniquement en comptant les véhicules appartenant aux sociétés de location. La raison ? La durée moyenne des contrats s’est accrue depuis 2008, passant de 38 à 43 mois, soit 102 000 km, même si les disparités sont importantes entre véhicules particuliers (39 mois) et véhicules utilitaires (51 mois). Ce qui, malgré le recul des mises à la route, gonfle progressivement le portefeuille clients des loueurs.

La main verte
Des loueurs qui réalisent une part de plus en plus importante de leur chiffre d’affaires sur le « fleet management ». La gestion de flotte externalisée est, en effet, une solution de plus en plus privilégiée par les grandes entreprises, qui reconnaissent leur expérience et leur maîtrise aux loueurs dans le domaine : à elles les véhicules, aux loueurs la gestion. Le parc en « fleet management » a ainsi grimpé de 3,7% au 3è trimestre, et de 10% depuis le début de l’année. Une solution très utilisée dans les flottes « vertes », puisque 16 534 véhicules verts sont gérés ainsi, les véhicules électriques représentant 80% de ce total.

Dans l’absolu, la LLD reste un acteur majeur de l’éco-mobilité puisqu’à elles seules, au 3è trimestre, les entreprises du secteur ont immatriculé 3 945 véhicules « verts » sur les 13 354 immatriculés en France sur la même période, soit une part de marché de 29% ! Si l’éco-mobilité doit conquérir les automobilistes, l’autopartage et surtout la location auront été ses têtes de pont.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com