Le CNPA met l’avenir en chantiers

Partagez

L’organisation professionnelle du CNPA a annoncé pour 2018 trois chantiers pour mieux préparer les futurs défis de la filière aval de l’automobile…

Francis Bartholomé, président du CNPA

Francis Bartholomé, président du CNPA

Les traditionnels vœux du CNPA, adressés le 23 janvier dernier dans un hôtel parisien aux adhérents et aux partenaires de l’organisation professionnelle, ont été l’occasion pour le président national, Francis Bartholomé, de faire trois annonces dont le fil conducteur est la nécessité pour l’ensemble des métiers de filière aval d’anticiper les profondes évolutions (révolutions) qui impactent d’ores et déjà le secteur des services de l’automobile.

Se montrant rassurant, il est notamment revenu sur les actions structurantes déjà menées par l’organisation professionnelle et jetant les bases de repositionnement de la filière dans sa globalité, tournée désormais vers la mobilité au sens large et non plus seulement arcboutée sur le produit automobile. « Tous les changements présents et à venir pourraient être vus comme une menace s’ils n’avaient pas été anticipés, a-t-il déclaré. C’est pour cette raison que, dès 2016, le CNPA a organisé les Etats Généraux de l’Automobile à l’issue desquels il a pu remettre au ministre de l’Economie et des Finances d’alors, Emmanuel Macron, son pacte de mobilité qui nous anime depuis. »

S’il souhaite voir 2018 comme « une année de confiance retrouvée pour les entreprises du secteur », il entend que le CNPA, première organisation professionnelle du secteur de par son taux de représentativité (86%), soit un repère. Une représentativité synonyme de responsabilité, notamment auprès des pouvoirs publics, pour peser dans tous les grands dossiers : SIV, auto-école, loi de programmation de la mobilité, prochaine loi sur les TPE/PME, etc.

Les chantiers de 2018

Francis Bartholomé a ainsi annoncé la mise en place d’une commission dédiée à la prospective des métiers, afin de définir l’impact des ruptures technologiques et des nouvelles formes de mobilité sur les métiers de la branche. Et donc les évolutions métiers qui s’imposent…

Et parce que le CNPA veut être partie prenante des nouvelles formes de mobilité, il a mis en place en 2017 le Moove Lab, programme d’accélération de startups dans le domaine de la mobilité, en les hébergeant à la Station F. Après une première promotion ayant vu 7 jeunes entreprises accompagnées durant 6 mois, le président du CNPA a annoncé un deuxième appel à projet. La seconde promotion ambitionne d’attirer de jeunes pousses positionnées sur la micro-mobilité, le covoiturage dynamique, le parking intelligent ou encore les mobilités partagées.

Enfin, Francis Bartholomé a profité de ce rendez-vous pour annoncer la tenue de la 3e édition de la semaine des services de l’automobile et de la mobilité du 17 au 24 mars prochain. Cet événement, créé à l’initiative de l’ANFA, est destiné à sensibiliser les jeunes aux métiers du secteur et mettre en avant leur attractivité. L’année dernière plus de 400 manifestations (job dating, visites d’entreprises, conférences, animations) avaient été proposés dans 180 CFA et lycées professionnels.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 3,33 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*