Réseaux constructeurs multimarque: Fiat sort l’atout Magneti-Marelli/checkstar

Après Motrio, Eurorepar et Motorcraft, c’est maintenant au tour de Fiat d’annoncer son réseau multimarque à destination des réparateurs indépendants. Cette fois, pas de création de MDD ni de réseau ex-nihilo : le groupe italien va miser sur sa marque équipementière Magneti Marelli (MM) et son réseau technique historique, pour l’heure encore très majoritairement italo-italien, rebaptisé Checkstar (2 000 sites existants).

Pour ce faire, il fallait d’abord «détricoter» le passé, à savoir racheter la division Magneti Marelli Aftermarket au groupe RGZ Finanzaria à qui Fiat l’avait vendue en 2002. Le «retour» est effectif depuis le 27 avril dernier ; il ne manque plus que l’approbation de la Commission européenne, qui n’a guère de raisons concurrentielles de remettre cette opération en question.

Dès lors, Fiat/MM va pouvoir déployer sa stratégie : «notre approche après-vente est globale», explique Pierre Fleck, vice-président pièces et services du groupe Fiat ; «nous pensons qu’il est illusoire de proposer aux consommateurs une réponse unique via nos seuls réseaux Fiat, Lancia et Alfa Romeo, notamment aux automobilistes qui ont des véhicules anciens. Mais nous pensons aussi que créer ex-nihilo un réseau multimarque et une marque de distribution attenante n’est pas la bonne réponse».

Fiat joue le multimarquisme à contre-courant
Fiat a donc décidé de remettre «son» équipementier en première ligne, en n’hésitant pas à avancer à contre-courant des autres constructeurs qui se séparent de leurs activités pièces (GM/Delphi, Ford/Visteon, Renault/SNR…). Le pari est atypique, audacieux et –sur le papier au moins– pertinent:

  1. MM est une authentique marque de première monte et de rechange, légitime en soi, avec une assise industrielle, logistique et historique que les Motrio, Motorcraft et autres Eurorepar n’ont pas. En outre, les gammes aftermarket (30 000 références, 30 lignes de produits), sont déjà implantées dans les circuits de la rechange indépendante. La logistique n’a pas à être créée, ni être imposée à des distributeurs PR de Fiat, Lancia ou Alfa dont ce n’est pas le métier… Déjà en Italie, les plates-formes Magneti Marelli s’élargissent aux compléments de gammes pour densifier l’offre PR…
  2. MM apporte au projet de Fiat l’expérience de son réseau d’ateliers multimarque, certes encore essentiellement italiens, mais dotés d’un véritable contenu en matière de diagnostic, d’informatique, de technicité, de formation ou de communication. En cela aussi, Fiat démarre avec une longueur d’avance sur les autres constructeurs qui ont créé leurs réseaux multimarque et les services liés à partir d’une feuille blanche…

Cap maintenant vers l’Europe : aux 2 000 ateliers Magneti Marelli Checkstar déjà existants, Fiat espère en déployer 700 supplémentaires en 2007/2008 sur le vieux continent. Pas encore d’informations sur le déploiement en France : le réseau sera-t-il proposé prioritairement aux distributeurs des 3 marques du groupe italien ? Aux réparateurs indépendants ? Avec ou sans le support de réseaux de stockistes? Les caractéristiques de la déclinaison française du réseau «Checkstar» seront dévoilées à l’occasion du prochain salon Equip Auto…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur