Autovision dédramatise le contrôle technique

Partagez

Suite à l’entrée en vigueur le 20 mai prochain de la nouvelle mouture du contrôle technique, le réseau Autovision tente de rassurer et d’informer les automobilistes comme les professionnels…

En vue de l’arrivée du nouveau contrôle technique, face aux interrogations de chacun et à des informations parfois erronées, le réseau Autovision lance une campagne de sensibilisation afin d’éclairer et de rassurer les professionnels des centres comme les automobilistes. Pour cela, plusieurs supports téléchargeables en ligne expliquent les nouvelles méthodes de contrôle et les changements importants :

  • Une infographie décrypte la nouvelle réglementation.
  • Un flyer donne des exemples concrets.
  • Une plaquette montre ce qui change et ce qui ne change pas et les bénéfices.
  • Une charte engage les contrôleurs Autovision auprès de leurs clients.

«L’évolution du contrôle technique et de ses degrés de vigilance doit être perçue comme un progrès pour la sécurité et l’environnement, estime Nicolas Hurtaud, responsable du centre Autovision d’Aytré (17). En tant que contrôleurs, notre rôle est de faire accepter la contre-visite trop souvent considérée comme une sanction.» Pour cela, le réseau oriente son message sur la sécurité routière, la qualité de l’air, la fiabilité des transactions des véhicules d’occasion entre particuliers et le propre bien-être du client.

Plus de rigueur

La nouvelle règlementation engage aussi davantage les contrôleurs tout en les valorisant. Ils devront en effet émettre une appréciation sur l’usure des pièces par exemple. «A partir du 20 mai 2018, le contrôleur devra statuer sur le risque mécanique des défaillances constatées, rappelle François Herbourg, responsable Formation du réseau Autovision. Son rôle d’interface entre le Ministère et l’automobiliste est renforcé. Il lui est accordé plus de pouvoir dans les prises de décision, plus d’autorité dans le jugement, mais en contrepartie il est exigé de lui plus de rigueur, de qualification et de discernement.»

Au-delà de la communication, le réseau s’adapte aussi à l’augmentation ponctuelle de l’activité dans les centres et aux nouveaux besoins des automobilistes en baissant ses tarifs aux heures creuses, en proposant un forfait avec pré-visite incluse, la prise de rendez-vous en ligne, l’alerte échéance du contrôle, etc.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*