Gérard Polo réélu président de la FNA

Partagez

Gérard Polo rempile ! Président de la FNA, anciennement FNAA, depuis 2006, l’ancien contrôleur technique de métier vient d’être reconduit à la tête du syndicat professionnel pour une durée de trois ans, avec pour but de mener à bien son projet “Cap 2021” destiné à garantir la pérennité des entrepreneurs-artisans de proximité dans le secteur ultra-concurrencé de l’entretien-réparation auto.

Gérard Polo lors de la dernière édition des Rencontres de l'Artisanat Automobile à Reims, en 2016, où il lançait le plan de réforme "Cap 2021".

Gérard Polo lors de la dernière édition des Rencontres de l’Artisanat Automobile à Reims, en 2016, où il lançait le plan de réforme « Cap 2021 ».

Mine de rien, cela fait déjà douze ans que Gérard Polo a pris la succession de René Rigaud en tant que président de ce qui était encore la FNAA il y a quelques mois avant de devenir la FNA. Mais l’ancien contrôleur technique n’a pas dit son dernier mot et présidera l’organisation professionnelle trois ans de plus, puisqu’il a de nouveau été élu à sa tête en ce mois de mai 2018.

Gérard Polo a confirmé sa volonté de poursuivre son projet « CAP 2021 », dont l’objectif est, selon la FNA, «de garantir la pérennité des entrepreneurs-artisans de proximité ainsi que leurs services à tous les automobilistes et tous les véhicules». Pour l’accompagner dans cette ambition, un Bureau fédéral exécutif a été constitué, avec des administrateurs issus du monde professionnel et dont les objectifs prioritaires ont été fixés par le président lui-même.

Quatre missions majeures pour le Bureau fédéral exécutif

Le premier d’entre eux est d’assurer « un soutien accru des métiers de la filière en répondant aux attentes des diverses professions dans l’exercice de leurs activités », selon la FNA. Le deuxième ? Renforcer la communication externe afin de faire entendre les adhérents de la FNA et, plus largement, les intérêts des artisans de l’auto.

Le troisième objectif des membres du Bureau fédéral exécutif découle directement du deuxième, puisque il s’agit de poursuivre le dialogue social et d’accompagner les transformations conduites par les pouvoirs publics, telle que la réforme de la formation professionnelle. Enfin, quatrième objectif et non des moindres : «répondre aux nouvelles attentes de mobilité multimodale, en proposant aux professionnels de la filière des solutions digitales liées à l’information techniques ou à la connectivité des véhicules».

Des « FNA de proximité » en régions

Mais les nouvelles structures ne s’arrêtent pas qu’au niveau national : d’autres vont être déployées au niveau régional. Ainsi, «pour assurer une écoute permanente de tous les professionnels sur tous les territoires », telle que l’annonce la FNA, de nouvelles « FNA de proximité », «animées par une équipe de spécialistes en activité, assureront une présence et un relais opérationnel sur le terrain».

Pour Gérard Polo, auréolé de la représentativité acquise en 2017 par l’organisation professionnelle, «c’est une FNA en ordre de marche et de bataille qui se redessine».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*