Avis lecteur – Otop/Atac : « Le réparateur a pris conscience de son pouvoir »

Partagez

Notre récent article sur la façon dont le distributeur orléanais Atac Pièces Auto se prépare à tirer les enseignements de la concurrence d’Otop a fait -vertement- réagir notre lecteur-réparateur «Alterego». Parce que sa réaction est très représentative de la colère qui monte chez beaucoup de réparateurs, nous lui donnons plus amplement la parole…

Article ayant suscité ce commentaire : «Face à Otop, la distribution passe… à l’Atac (Pièces Auto) !»

Une info venue de nos lecteurs-correspondants!“la saga OTOP et les 40 grossistes continue. Pourvu que les épisodes s’enchaînent, ça devient palpitant. Et puis, ça fait une bonne distraction, ce long plaidoyer sur la tablette, les pieds dans l’eau, en bord de plage cet été.

“Maintenant, ce sont les voisins d’OTOP qui montent au créneau, façon interview dans les jardins de l’Élysée, Madame et Monsieur le « président » d’ATAC. Atac ??? Connaît pas. Groupement altermondialiste ??? Ah non, grossiste local !!! Qui a bien prospérer sur le garagiste et le particulier locaux et qui découvre qu’il va y avoir, après OSCARO, le tsunami web de la rechange automobile.

“Belle tribune et belle audience avec plus de 1 500 vues pour un grossiste de province. Par contre, pas de commentaire ?

“Tout ça pour nous expliquer comment ATAC va démontrer à ses clients qu’ils ont intérêt à payer plus cher chez eux une pièce qu’il peuvent avoir maintenant sur le net à prix coûtant fabricant, tout ça sous le sacre du saint service.

“Atac se fourre le doigts dans l’œil, voire les deux, comme tous les grossistes qui ont multiplié les points de vente. Car la vache à lait de garagiste, il s’en fout de son service et du blabla qui va avec (réunion formation, soirée apéro, gadget publicitaire, etc.). Ce qu’il veut, c’est moins cher que moins cher. Car maintenant, il en a marre de voir arriver son client avec les pièces sous le bras, il en marre de tirer le diable par la queue au fond de son atelier.

“Pour avoir trop longtemps ignoré le phénomène internet, le distributeur-stockiste qui ne stocke plus rien (OTOP) prend conscience que le changement, c’était bien hier (avec en chef de file OSCARO) et qu’aujourd’hui, sans rien dire, le garage qui est un consommateur averti utilise internet au quotidien à titre privé.

“Et par conséquent, il applique maintenant le même procédé d’achat pour son entreprise et ce, en sachant très facilement, via une référence inscrite dans la barre de recherche GOOGLE, retrouver sur le net sa pièce dont il a besoin à un prix imbattable. Il règle ses achats par CB ou par Paypal en toute sécurité, sans aucune crainte à n’importe quelle heure du jour et de la nuit.

“Le grossiste n’a plus le monopole ni du catalogue fabricant ni du circuit d’approvisionnement. Et encore moins du meilleur tarif. Et pour ce qui est du délai, on peut tout avoir en 48h chrono. La Redoute ? Non : OSCARO, YAKAROULER, MISTERAUTO, AMAZON, MANO à MANO, etc.

“Pour ATAC comme pour les autres, l’heure des comptes a sonné. Et ce n’est pas en se rachetant les uns les autres pour former des groupements de plus en plus gros que la descente qui risque d’être très rapide (2/3 ans) va être stoppée.

“Le garagiste a pris conscience de son pouvoir de choisir son canal d’approvisionnement et de s’accommoder ensuite avec son client d’un rendez-vous concomitant avec le délais de livraison internet.

“Et le consommateur d’être ravi de voir son garagiste s’occuper de tout et de ne plus risquer de se tromper en achetant seul ses pièces sur internet, même si ce la peut être ludique de faire de bonne affaires.

“Cette ruade d’ATAC à la vue d’OTOP sur son territoire n’est certainement pas la dernière d’un grossiste qui réalise que la fête est terminé. On va sûrement voir dans vos colonnes d’autres manitous de la rechange venir nous expliquer leur nouvelle stratégie pour ne pas voir sombrer leur paquebot qu’ils ont mis 30 ans et plus à construire sur le dos du garagiste et du particulier qui, lui, pour le coup, a déjà abandonné cette source pour entretenir sa voiture.

“Idem pour les clients que le grossiste nomme de manière malsaine ‘blackeur’ et qui ont aussi beaucoup contribué au profit des grossistes qui les ont alimenté pendant des décennies, sans se poser de question, sachant pertinemment qu’ils vendaient bien au détriment de leur clientèle professionnel ayant pignon sur rue. Le ‘blackeur 2018’ a, lui aussi, évolué. Plus besoin du grossiste maintenant; il fait acheter directement par son client les pièces en lui indiquant tel et tel site. Ni vu ni connu et en plus, sans passer par sa carte de crédit…

“Le monde change, la rechange automobile est en pleine mutation et subit de plein fouet nos nouveaux comportements de consommation au quotidien, qu’ils soit à titre privé ou dans un cadre professionnel. Et ATAC avec sa « logique » ne changera rien, pas plus qu’OTOP qui vient par contre visiblement de faire se remettre en question par ATAC qui, à leur place, devrait les remercier vivement.

“… à suivre…

Alterego

Note de la rédaction : comme vous y allez ! Nous sommes assez d’accord avec vous quand vous soulignez que les distributeurs ont probablement mis du temps à comprendre les difficultés de leurs clients réparateurs confrontés à la pièce sur internet et aux devis “made in Oscaro” que leurs clients consommateurs leur agitent constamment sous le nez. Nous sommes encore plus d’accord quand vous constatez les changements de comportement des automobilistes mal anticipés par la distribution traditionnelle.

En revanche, vous ne pouvez pas déconnecter aussi facilement le prix de la pièce livrée par un distributeur de ses coûts de stockage, de livraisons gratuites, de retours gratuits, de conseil et hotline gratuits, de gestion des retours en garantie, etc, etc.

A ce titre, nous trouvons donc la réflexion d’Atac salutaire, voire visionnaire. Et le qualifier de «local» est un peu abrupt, lui qui est en Bretagne, en Ile de France et dans la région Centre. D’autant qu’en tant que co-fondateur du nouveau groupement Alternative Autoparts, son initiative a, selon ses propres dires, toutes les chances de devenir nationale…

Comme vous dites : à suivre…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*