Automechanika 2018 – ZF présente l’aftermarket de demain

Partagez

ZF a présenté sur le salon une palette d’outils et de services à destination des ateliers pour faire face aux profondes mutations tant technologiques que des comportements des clients. Des mutations où le digital et l’électrification des véhicules prend une place prépondérante…

Sur le stand cathédrale du géant mondial ZF, sa division rechange a déployé sur Automechanika toute une palette de produits et services sous le slogan Next Generation Aftermarket. L’après-vente de demain devra en effet faire face à des véhicules bardés de technologie, mais aussi à des clients toujours plus exigeants tant en termes de qualité de service que de délai de restitution.

Pour que les ateliers de la rechange indépendante puissent faire face à ces évolutions, ZF Aftermarket a donc axé ses nouveaux produits et services sur deux tendances incontournables de la première monte : le véhicule électrique, et la connectivité.

Une plaquette pour VE

Si le nombre de véhicules électriques ne représente encore qu’une part modeste du parc européen (500 000 unités environ), l’équipementier entend se positionner en pionnier sur ce créneau. Aussi a-t-il profité du salon Automechanika pour lancer officiellement ses plaquettes destinées à la rechange des VE. Baptisées Electric Blue, elles ont été développées pour réduire au maximum les bruits de frottement (les véhicules électriques étant par ‘essence’, plus silencieux) ainsi que les poussières de frein.

La gamme compte pour l’heure une quinzaine de références permettant de couvrir les applications européennes les plus répandues ; mais ZF Aftermarket annonce d’ores et déjà que la couverture du parc roulant européen devrait tutoyer 97% dès la fin de l’année.

Pour accompagner la demande croissante des professionnels sur le thème du VE, ZF a également élaboré des formations modulaires et interactives sur le thème des très hauts voltages. Son programme interne «Train-the-Trainer» (formation des formateurs maison) a déjà permis de former des intervenants en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Chine, ainsi que dans d’autres pays asiatiques.

L’année prochaine, d’autres intervenants pourront former et assister les ateliers en Europe du sud et de l’ouest et en Amérique du Nord.

Toujours plus digital

Autre pilier dans la stratégie de développement du groupe allemand : la connectivité. Et c’est au travers de sa plateforme digitale ouverte et indépendante des réseaux de marque que l’équipementier a développé deux nouveaux services pour la rechange indépendante et les gestionnaires de flotte.

Le premier, dénommé ZF Smart Service, a été testé sur le marché anglais et devrait rapidement s’étendre sur les autres marchés européen avant un déploiement mondial. Qualifié de véritable tournevis digital par Helmut Ernst, directeur de ZF Aftermarket. ZF Smart Service repose sur une application et un dongle se branchant directement sur la prise OBD du véhicule ; la liaison entre l’appareil Smart service et l’application sur téléphone ou tablette s’opère par Bluetooth. Souple d’utilisation, cette solution permet à l’atelier d’établir un diagnostic du véhicule mais également de procéder à des interventions de premier niveau pour l’entretien courant du véhicule, comme une vidange, le remplacement des plaquettes de frein, etc. L’application couvre une large palette de véhicules européens asiatiques et nord-américains.

Second service s’appuyant sur Openmatics : ZF Car Connect. Destinée aux gestionnaires de flotte, elle comprend une unité télématique embarquée et de diagnostic branchée sur la prise OBD du véhicule et baptisée Vivaldi. Cette dernière est capable de lire 74 signaux comme le niveau de carburant, les messages d’erreur, la position GPS, etc. La remontée de ces informations et leur interprétation via Openmatics permet ainsi aux gestionnaires de flotte d’optimiser l’utilisation des véhicules.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*