Automechanika 2018 – Schaeffler partenaire du futur de l’atelier

Avec une division Aftermarket devenue indépendante en 2018 et le développement de solutions toujours plus complètes pour la réparation du châssis, du moteur et de la chaîne cinématique, Schaeffler a également démontré sa capacité à se projeter vers la digitalisation de l’atelier sur le salon Automechanika 2018, notamment les réalités mixte et augmentée.

De la société familiale spécialisée dans les pièces de transmission (embrayage en particulier) et de roulements (châssis et moteur), Schaeffler est devenue en quelques décennies l’un des acteurs majeurs de l’équipement première monte et en rechange. La division Aftermarket, qui a acquis son indépendance en 2018, a fait étalage de ses nombreuses solutions de réparation sur Automechanika Francfort, cette année encore. Et parmi elles, un dispositif qui devrait s’avérer crucial, à terme, pour les réparateurs : la réalité mixte et la réalité augmentée.

« La réparation à l’atelier va aller crescendo en termes de technicité, a déclaré Michael Söding, membre du directoire de Schaeffler AG et responsable de la division Automotive Aftermarket, durant la conférence de presse de l’équipementier sur le salon. La réalité augmentée viendra nécessairement en soutien des réparateurs au moment d’intervenir sur les véhicules. » S’il n’est évidemment pas le seul à travailler sur le sujet, comme nous avons-nous-mêmes pu le constater au cours des 18 derniers mois, Schaeffler a offert aux visiteurs du salon une petite démonstration sur un système de distribution par chaîne, sur son stand.

Quand Après-Vente Auto enfile le casque Schaeffler

Casque de réalité mixte sur la tête, nous avons pu nous prêter au jeu de la démonstration en Live du dispositif, bien assisté par l’un des coachs techniques Schaeffler présents sur place. Concrètement, et en l’état d’avancement de l’outil, le casque permet au technicien de visualiser directement les pièces à démonter, indiquées par des cercles de couleur, et dans quel ordre le faire. En détournant légèrement les yeux du système sur lequel il travaille, le réparateur peut voir apparaître une version numérique du moteur qu’il doit réparer, pour mieux visualiser chacune des étapes.

Naturellement, le pro peut faire appel au support technique d’un responsable technique RepXpert, dont il peut voir le nom et le portrait à travers les lunettes. Le système est relativement instinctif et, ne s’agissant que de réalité mixte, le technicien n’est jamais coupé visuellement de l’environnement qui l’entoure : toutes les instructions se font par juxtaposition des images virtuelles sur le support réel.

La réalité augmentée pour mieux connaître les produits

Sur son stand, Schaeffler a également pu faire la démonstration d’un autre usage de la réalité augmentée, pour présenter ses compétences clés : la chaîne cinématique, le moteur et le châssis. A l’aide d’une tablette, en filmant simplement l’une des solutions de réparation Schaeffler exposées en situation (volant moteur, système de distribution à courroie, etc.), les visiteurs pouvaient afficher sur l’écran des informations virtuelles sur les solutions en question et découvrir les outillages spéciaux Schaeffler nécessaires à leur montage.

Sur demande, l’écran pouvait en outre afficher des informations complémentaires sur le portefeuille de produits, la couverture du marché et les potentiels qui en découlent pour l’après-vente. De plus, des animations virtuelles et des éléments interactifs expliquaient clairement l’utilisation des outillages spéciaux. Loin d’être du détail lorsque l’on sait la complexité croissante des systèmes que l’offre de solutions Schaeffler permet de réparer aujourd’hui. Et demain, encore davantage.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction