Débosselage sans peinture : un métier reconnu

Une nouvelle promotion de CQP débosselage sans peinture est sortie des murs du centre de formation Exeltools…

En octobre dernier, 8 débosseleurs sans peinture ont reçu leur certificat de qualification professionnel (CQP) décerné dans le centre de formation agréé Exeltools-Brunie Institut. Un diplôme sanctionnant depuis septembre 2017 une formation de 140 heures réparties sur 4 semaines consécutives de 35 heures. A ce jour 33 débosseleurs ont reçu leur diplôme.

Cette formation se destine principalement aux carrossiers et techniciens de branche. Toute personne passionnée d’esthétique automobile, minutieuse et dotée d’une bonne vue ainsi que d’une bonne capacité de mouvement est en mesure d’intégrer le cursus.

Créer une entreprise de débosselage

L’objectif de cette formation diplômante est de permettre au participant de créer son entreprise de débosselage sans peinture ou d’être intégré en qualité de professionnel salarié dans une entreprise spécialisée dans cette discipline.

Ce CQP est composé de deux blocs de compétences avec un découpage en quatre étapes, toutes évaluées par un test noté en fin de parcours et délivré par un jury paritaire composé d’un représentant d’entreprise appartenant à une organisation professionnelle d’employeurs, d’un salarié désigné par une organisation syndicale de salariés sur demande de l’ANFA et d’un formateur extérieur à l’organisme de formation (et n’ayant donc pas participé à la formation des candidats).

Une étape

«Ce CQP est une étape qui valide les bases du métier avec une compétence de Niveau 1 sur une échelle de 3, souligne Jean-Jacques Brunie, président d’Exeltools. Un seuil qui ne peut être atteint qu’à force de pratique continue et d’expérience.» Quant aux deux autres membres du jury, Jean-Pierre Basse, représentant ANFA et Alexandre Sabet d’Acre, président de DentMaster, ils souhaiteraient que cette qualification évolue pour devenir une référence prise en considération par les assureurs quand ils ‘distribuent’ les agréments à des entreprises de débosselage lors des campagnes de dégrêlage.

Et pourquoi pas aussi pour qu’«un taux de facturation DSP soit clairement défini». A bons entendeurs…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction