Ecolave lance un nouveau concept esthétique

Partagez

Le premier centre esthétique labellisé Ecolave a ouvert ses portes à Vertou (44), une commune de l’agglomération de Nantes, où se trouve également le siège social de l’enseigne.

Ouvert par Hakim Gataï, le plus ancien franchisé du réseau Ecolave, le centre de Vertou comprend un bâtiment de 150 m2 et deux zones de parkings. La signalétique reprend la charte couleur de l’enseigne. «Ce centre-pilote offre une belle vitrine du savoir-faire d’Ecolave à destination des clients particuliers et professionnels de l’agglomération nantaise», explique le réseau.

Un site pour tester les innovations

«J’ai développé un bon volume d’activité sur la zone de Cholet, où je suis franchisé depuis 2009 et où j’ai ouvert un centre fixe en 2012. Pour moi, c’est aujourd’hui un nouveau challenge de me lancer sur la zone très dynamique de la métropole nantaise, explique Hakim Gataï. L’idée de ce centre-pilote labellisé est née en discutant avec le fondateur de l’enseigne, Jérémy Richard. Situé à proximité du siège social de la franchise, ce centre sera le premier à tester les innovations. C’est aussi un lieu idéal pour former les futurs franchisés en conditions réelles.» Ce centre de Vertou devrait aussi organiser régulièrement des événements conviviaux tels que petits-déjeuners ou after-works thématiques.

À l’intérieur du bâtiment, on trouve un décor coloré avec du mobilier Gautier. Il dispose d’un espace détente et d’un atelier bordé de baies vitrées. Pour animer ce lieu, Hakim Gataï envisage d’embaucher deux personnes au début 2019. Présenté aux franchisés lors de leur convention annuelle, le centre de Vertou a été accueilli à l’unanimité. «Ce nouveau modèle de centre fixe transmet une excellente image, c’est un important pas en avant pour l’ensemble du réseau», estime Clément Monnier, franchisé de Tours (37).

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*