Lavage : CosmétiCar veut devenir une référence

Le réseau de lavage CosmétiCar continue sa progression au fil des ans. Il escompte ouvrir une quinzaine d’unités mobiles cette année et s’est attaché à développer aussi un nouveau concept : les centres fixes.

Depuis 2005, année de sa création, le réseau de lavage sans eau CosmétiCar a ouvert 70 agences mobiles et deux centres fixes. L’année 2018 a notamment permis à la marque de s’implanter en Pyrénées-Atlantiques, Centre-Alsace, Haute-Savoie, Charente-Maritime, ainsi qu’en Essonne. En région PACA, 4 nouvelles agences ont vu le jour, ce qui porte leur total à 13. En Île-de-France, ce sont deux centres fixes qui ont été inaugurés.

Outre ce maillage national, CosmétiCar a digitalisé son offre vers les flottes automobiles et a augmenté ses partenariats nationaux. De plus, grâce à la présence du réseau dans les ports de plaisance de Toulon, Cannes, Saint-Tropez, La Rochelle ou encore Pornic, l’activité marine s’est également développée sensiblement. « L’ensemble de ces actions nous ont permis d’atteindre un chiffre d’affaires de 2,8 millions. Nous sommes fiers d’avancer davantage d’année en année en consolidant nos acquis tout en nous attaquant à de nouveaux marchés », précise Florian Benoit, fondateur et P-DG de CosmétiCar.

CosmétiCar veut « souffler un vent de modernité »

Lancé dans sa dynamique de croissance, CosmétiCar ne cache pas sa volonté de devenir une référence nationale majeure en matière de lavage de véhicule sans eau. C’est pour aller dans ce sens que le réseau ambitionne d’ouvrir une quinzaine de nouvelles agences mobiles d’ici à la fin de l’année 2019. CosmétiCar voit même bien plus grand, puisqu’il espère totaliser 140 centres au total dans les 3 ans à venir. À cela, il faudra ajouter de nouveaux centres fixes dont le nombre n’a pas encore été dévoilé.

« Nous espérons ouvrir 15 centres fixes d’ici 1 an ! Bien entendu notre ADN reste la mobilité mais nous souhaitons apporter un vent de modernité dans les centres fixes. En termes de résultats financiers, notre but est de générer un chiffre d’affaires consolidé de 4 millions d’ici trois ans », espère Florian Benoit.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction