Nouveau contrôle technique : Midas mobilisé

Partagez

Avec le contrôle technique renforcé au niveau des émissions polluantes au 1er juillet prochain, l’enseigne d’entretien-réparation multimarque Midas communique sur un package complet permettant aux automobilistes et à leur véhicule de passer sereinement le nouvel examen…

 

En vue de l’entrée en vigueur au 1er juillet prochain du contrôle technique plus strict quant aux émissions polluantes des véhicules, le réseau d’entretien-réparation Midas met en avant sa large palette de service afin que ce nouvel examen ne soit pas synonyme de véhicule recalé pour ses clients.

Car si la précédente modification du contrôle technique, intervenue le 20 mai dernier, n’a finalement pas engendré une hausse de contre-visites aussi importante que certains l’avaient pourtant annoncé, sa prochaine version pourrait faire plus significativement monter le taux de véhicules soumis à contre-visite, notamment pour les véhicules diesels. Car l’arrivée de la norme NFR 10-25-2016 relative à l’opacité des fumées va imposer aux contrôleurs de se caler sur des valeurs d’homologation des constructeurs (dites aussi «plaquées»). Des valeurs autrement plus strictes que les seuils existants actuellement…

Midas s’occupe de tout

Pour ce faire, Midas met en avant une large palette de prestations, allant du diagnostic des émissions polluantes du véhicule jusqu’au passage au contrôle technique pour le compte du client en passant par les traitements moteur à même de lui faire obtenir le précieux sésame. L’enseigne annonce ainsi mettre en place un diagnostic préalable gratuit du véhicule. Si besoin, le centre peut proposer au client différents traitements EcoPréventifs nettoyant la chaîne de dépollution du véhicule. Il peut s’agir soit d’un traitement chimique selon le protocole de l’Eco-entretien (NdlR : Midas, enseigne détenue par le groupe Mobivia, est membre de l’Association Eco-Entretien), soit un décalaminage à l’hydrogène réalisé par son partenaire spécialisé dans ce domaine, Flexfuel. Et si un traitement ne suffit pas, le centre peut bien sûr procéder à une réparation plus traditionnelle en remplaçant l’organe défectueux.

Le réseau propose aussi le prêt d’un véhicule de courtoisie et, dans le cadre d’un partenariat noué avec le groupe Dekra, permet à l’automobiliste d’obtenir une remise de 10% sur le prix (en hausse) du contrôle de son véhicule dans l’un des points de service sous panneau Dekra ou Norisko.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 1,75 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*