Delphi Technologies réduit les émissions de particules jusqu’à 50%

Lors de publications communiquées au Symposium de l’Automobile de Vienne des 16 et 17 mai 2019, Delphi Technologies a dévoilé son nouveau système d’injection directe essence GDi 500 bars et plus et le système HPDI 2.0 TM de Westport Fuel Systems.

Présenté comme ne demandant pas une modification coûteuse du moteur, le nouveau système permet la réduction du nombre de particules de gaz d’échappement, y compris celles dont la taille est inférieure à 23 nm. Cette solution devrait permettre aux constructeurs qui l’utiliseront de respecter les normes mondiales relatives aux émissions de plus en plus strictes. C’est en fin 2016 que Delphi Technologies a produit un premier système d’injection directe essence GDi 350 bars. Il réduisait les particules émises de 70% par rapport aux systèmes 200 bars standards de l’industrie. Le nouveau dispositif GDi à 500 bars est donc bien plus performants.

« Le secteur automobile a compris depuis longtemps que l’augmentation de la pression d’injection à 500 bars et plus pourrait réduire considérablement les particules émises par le moteur tout en réduisant les émissions de CO2 et la consommation de carburant. En concevant un nouveau système d’étanchéité innovant pour notre pompe GFP3 500 bars et plus, nous avons imaginé, pour certaines applications, un diamètre de piston de dimension réduite qui évite d’imposer des charges plus importantes au mécanisme de transmission », explique Walter Piock, ingénieur en chef, systèmes d’essence de Delphi Technologies.

En effet, le défi étant d’obtenir de telles pressions sans augmenter la charge d’entrainement de la pompe, ce qui aurait été très couteux dans le cas contraire. En complément du système 500 bars et plus, Delphi Technologies a développé tous les composants du système : injecteurs Multec 16, pompes, rails forgés, système de contrôle moteur, logiciel. Ce nouveau système 500 bars et plus pourrait être utilisé en production dès 2022.

Gaz naturel

Lors de ce même symposium, Delphi Technologies a communiqué une seconde publication rédigée conjointement avec Westport Fuel Systems, décrivant le système HPDI 2.0 TM de ce dernier. Celui-ci réduit les émissions de CO2 du réservoir à la roue pour les poids lourds grâce à l’utilisation de gaz naturel à haute pression, ceci jusqu’à 20%. Et pour le gaz naturel renouvelable, il est possible d’atteindre une réduction de près de 100%. Cette solution peut aider les constructeurs de poids lourds à réduire les émissions. En effet, la nouvelle réglementation européenne exige une réduction de 15% des émissions de CO2 par camion d’ici 2025 et de 30 % d’ici 2030.
L’avantage c’est que le système HPDI 2.0 TM de Westport peut être installé sur les moteurs diesel des poids PL actuels, sans modifications majeures. Il utilise notamment l’injecteur diesel Delphi Technologies qui permet d’effectuer de petites injections diésels suivies d’une injection plus importante de gaz naturel.
« La combustion du gaz naturel dans un cycle diesel offre une densité d’énergie et une efficacité de combustion équivalentes à celles du diesel conventionnel. Ce système permet de profiter du potentiel de réduction de CO2 du gaz naturel sans subir les conséquences d’un passage au cycle Otto. Cela aidera les constructeurs à faire face à la réglementation de plus en plus stricte, à mesure que la pression augmente pour réduire davantage les émissions de CO2 provenant des poids lourds », estime James Kewley, directeur de l’ingénierie des produits systèmes d’injection de carburant diesel et composants moteurs à combustion interne de Delphi Technologies.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar