PL – Diesel Technic : l’équipementier IAM à la qualité OE

Partagez

L’équipementier poids lourds allemand Diesel Technic s’appuie sur un solide programme qualité et une logistique faisant la part belle à la disponibilité pour afficher une croissance particulièrement dynamique…

Siège de Diesel Technic, à Kirchdorf, en Allemagne

Siège de Diesel Technic, à Kirchdorf, en Allemagne.

Créé en 1972, Diesel Technic propose à la rechange une des plus vastes gammes de pièces adaptables de qualité garantie pour les poids lourds, remorques, bus, cars et VUL sous deux marques : DT Spare Parts et, depuis 2016, Siegel Automotive. Très tôt tourné vers l’international, le groupe comprend 7 filiales aux Pays-Bas, France (son deuxième marché en termes de chiffre d’affaires après son marché domestique), Royaume-Uni, Espagne, Italie, Emirats Arabes Unis et Singapour. Il entretient aujourd’hui des relations avec un réseau de distributeurs présents dans 150 pays !

Afin de maintenir l’excellente dynamique initiée depuis plusieurs années, le groupe entend davantage communiquer sur la qualité de ses pièces et de ses services, la profondeur de ses gammes ainsi que sur une grande disponibilité des pièces pour permettre à ses clients distributeurs de se positionner en one-stop-shop pour leurs clients réparateurs.

Qualité (ultra)contrôlée

Le Diesel Technic Quality System, ou système de qualité Diesel Technic, assure un développement de produits de qualité, sanctionné par une garantie de deux ans pour la marque DT Spare Parts et de un an pour Siegel Automotive, sa jeune sœur « dépositionnée » en termes de prix.

Pour assurer un haut et constant niveau de qualité, Diesel Technic a mis en place une structure. Une fois le besoin marché pour telle ou telle référence identifié, «tout part de la pièce d’origine», précise Christian Otto, directeur de l’ingénierie et du développement des produits chez l’équipementier. Une analyse fine de celle-ci via une batterie de tests fonctionnels est suivie de mesures et d’analyses des matériaux (ces dernières sont effectuées par un laboratoire extérieur) pour élaborer schémas et cahier des charges propres à la future référence Diesel Technique. A noter : si les analyses ou des remontées terrain indiquent que la référence OE connaît des problèmes de fiabilité, le cahier des charges Diesel Technic est adapté en conséquence pour proposer à la rechange un produit de meilleure qualité…

Les données sont transmises à des fournisseurs certifiés qui conçoivent un échantillon initial, testé sur divers bancs de mesures au centre DTQS au siège de Diesel Technic, à Kirchdorf en Allemagne. Commence alors la fabrication en série puis une nouvelle vague de tests. Chaque produit conçu pour l’équipementier arrivant sur son site en vue d’une commercialisation est visuellement inspecté et, pour chaque lot, des tests plus approfondis (microscope, etc.), sont effectués par le service DTQS.

Pour parfaire le dispositif, des garages partenaires implantés en Allemagne, en Belgique ainsi qu’en Afrique du Sud permettent de tester les productions des fournisseurs en conditions réelles d’utilisation.

Pour concevoir ses pièces adaptables, Diesel Technic par de la référence : la pièce OE...

Pour concevoir ses pièces adaptables, Diesel Technic part de la référence : la pièce OE…

Une logistique affûtée…

L’autre atout que fait valoir l’équipementier allemand réside dans sa gamme particulièrement étendue, qui comprend plus de 41 000 références de pièces et d’accessoires pour poids lourds et VUL, avec respectivement 40 000 références sous la marque DT Spare Parts et 1 500 sous la marque Siegel Automotive. Pour répondre à la promesse client de la meilleure pièce dans les meilleurs délais, Diesel Technic a dû revoir les dimensions de son site logistique de Kirschdorf. Après un premier agrandissement en 2012, débouchant sur une cellule de 18 m de haut, celui-ci a de nouveau été récemment agrandi avec une nouvelle cellule, de même hauteur mais deux fois plus vaste que la précédente, et à même d’accueillir des stocks annexes disséminés sur plusieurs sites.

Grâce à un investissement de quelque 30 M€ -le plus important de l’histoire du groupe- Diesel Technic dispose désormais d’une plateforme de stockage de 37 000 m², où les 18 000 m de linéaires accueillent 35 000 références stockées en permanence. Par ailleurs, Diesel Technic a lancé un projet de shuttle où les produits seront directement acheminés vers le préparateur de la commande. Les premiers tests doivent débuter en septembre prochain pour le rendre totalement opérationnel début 2020.

Avec sa deuxième extension réalisée cette année, le site logistique de Kirchdorf abrite quelques 35 000 références...

Avec sa deuxième extension réalisée cette année, le site logistique de Kirchdorf abrite quelques 35 000 références…

… pour une disponibilité optimale

«Nous sommes à même de garantir aujourd’hui un taux de satisfaction à la commande de 95%», se félicite Volker Brinkmann, directeur de la communication du groupe. Ce dernier indique que l’orientation stratégique prise par le groupe consiste à capitaliser sur la qualité, la profondeur de gamme et l’identification des pièces via son catalogue électronique Partner Portal ainsi qu’à maintenir l’extension des gammes pour offrir une couverture premium à ses clients.

A l’image du redimensionnement de la plateforme logistique de Kirschdorf, la filiale française de Noyal sur Vilaine (35) a elle aussi poussé ses murs pour doubler sa capacité de stockage (4 000 m²) et accueillir désormais 20 000 références de pièces. Un nombre là encore appelé à croître sur la base de la stratégie du groupe orientée sur la disponibilité des pièces. Et une stratégie qui semble validée par le marché : au travers d’un portefeuille client d’environ 500 distributeurs, Diesel Technic France a réalisé en 2018 un CA de 15 M€, après 12,5 en 2017 et 10 en 2016…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*