ANFA : un bilan 2018 particulièrement dynamique

L’année 2018 a été pour l’ANFA un excellent millésime avec l’ouverture de son Campus, une augmentation de ses ressources et une Semaine des Services qui a rencontré le succès. L’organisme continue ses différentes actions dans la perspective de la nouvelle loi du 5 septembre 2018 concernant la formation professionnelle, notamment en matière de rénovation des certifications.

L’année 2018 a été pour l’ANFA l’occasion de lancer le “Campus des services de l’automobile et de la mobilité”. Situé à Guyancourt (78), ce site est à la fois un lieu de réflexion, d’expérimentation et de démonstration des nouveaux usages et des innovations. Il a pour but de former des jeunes grâce à ses trois CFA, avec l’appui des salariés de l’ANFA et du GNFA.

2018 a aussi été une année de transition, comme le rappelle Virginie de Pierrepont, présidente de l’ANFA : «dernière année avant la réforme du 5 septembre 2018 sur la liberté de choisir son avenir professionnel, 2018 a été le point culminant de la mise en œuvre de la réforme de 2014. l’ANFA a géré plus de 300 millions d’euros, soit plus de 6 % par rapport à l’exercice 2017. Il faut noter le niveau des versements volontaires et de la taxe d’apprentissage, des montants jamais atteints qui témoignent de la relation de confiance établie entre l’ANFA et les entreprises de la Branche».

Ainsi, 275,2 M€ ont été collectés au titre de la masse salariale 2018, soit 14,5 M€ ou 6 % de plus qu’en 2017. De plus, 28,2 M€ ont été obtenus grâce aux partenariats financiers (FPSPP). Au total, l’ANFA a obtenu en 2018 quelque 303,4 M€ de ressources.

Un taux d’embauche amélioré

Côté formation, 60 500 jeunes étudient dans les différents métiers spécifiques de la branche, avec une forte progression de l’alternance et de l’apprentissage (31 130 lycéens, 25 750 apprentis, 3 580 alternants). On notera aussi que le taux d’embauche est de 72 % pour les apprentis, soit 2,6 points de plus qu’en 2017 et ce taux atteint les 91 % pour les certificats de qualification professionnelle (CQP).

Par ailleurs, il faut aussi souligner la réussite de la 3è édition de la Semaine des Services de l’Automobile et de la Mobilité qui a rassemblé 52 000 visiteurs dans près de 200 établissements. Toujours côté chiffres, l’Anfa a accompagné en 2018 pas moins de 400 établissements de formation des apprentis et lycéens, soit un investissement de 71 M€. Le Plan de transition énergétique a permis à 47 établissements d’acquérir un véhicule électrique et/ou hybride ainsi que des bornes de recharge, soit un investissement de 1,7 M€.

La mission de rénovation de l’ANFA

En 2018, l’ANFA a aussi assuré la formation de 129 000 stagiaires et 8 000 formations certifiantes ont été effectuées au titre du compte personnel de formation ou des périodes de professionnalisation. Dans le détail, il y a eu 44 530 stagiaires issus d’entreprises de moins de 11 salariés, 26 380 stagiaires pour 11 à moins de 50 salariés, 28 740 stagiaires pour 50 à moins de 300 salariés, 29 370 stagiaires pour plus de 300 salariés.

Il est à souligner que 2018 a été la dernière année d’exercice du plan Compétences Emplois 2016-2018. Il visait au développement de l’emploi et des compétences des salariés. L’axe de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) a permis à l’ANFA d’établir 380 diagnostics et d’accompagner 221 entreprises. L’axe formation a concerné pour sa part 8 000 stagiaires. Présente aussi au sein du Répertoire national des qualifications des services de l’automobile (RNQSA), l’ANFA poursuit sa mission de rénovation des certifications et accompagne la mise en œuvre des formations de l’enseignement supérieur.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar