Actualités Anti-crevaison

XTRM Systems résiste à la mitrailleuse 12,7

La solution anti-crevaison d’XTRM Systems semble pouvoir résister à tout, même aux tirs d’une mitrailleuse de 12,7 mm. Un avantage indéniable pour les utilisateurs professionnels.

Évoluant souvent sur des terrains difficiles et dans des conditions parfois extrêmes, les utilisateurs professionnels sont les premiers concernés par la solution anti-crevaison d’XTRM Systems. Pour les engins et véhicules du BTP, agricoles, industriels ou encore militaires, une crevaison peut être une véritable catastrophe économique ou humaine. La solution XTRM Systems se compose d’un fluide préventif et curatif, compatible avec les élastomères et les métaux, qui contribue à la diminution de l’air par crevaison ou porosité. Ainsi traité, le pneu devient increvable, même en cas de perforations importantes. Les produits sont maintenant fabriqués dans une usine XTRM située en Tunisie.

« En maîtrisant le circuit de production de A à Z, nous sommes passés d’un coût de 9€/kg à 5€/kg à la tonne. Ce gain de trésorerie nous a ainsi permis de continuer à améliorer les performances de nos produits mais aussi de proposer des tarifs attractifs par rapport aux concurrents chinois, qui proposent des copies de mauvaise qualité mais qui inondent le marché », explique le fondateur Patrice Chauvin. Outre son implantation méditerranéenne, la marque possède aussi des bureaux en France et aux Etats-Unis.

Le produit anti-crevaison d’XTRM Systems est anti-surchauffe, protégeant aussi le pneu contre l’usure et l’éclatement. Sa formulation sans latex est respectueuse des autres matériaux. La gamme de produit de la marque est utilisable aussi sur les 4×4, véhicules de tourisme, vélos, VTT, motos, quads, tondeuses autoportées, fauteuils roulants, etc. « Nous pouvons protéger n’importe quel pneu contre le risque de crevaison et donc tous les véhicules. Et pour tous ceux/celles qui travaillent dans des conditions extrêmes ou particulières, nous pouvons aussi créer des kits sur-mesure notamment pour les pays très chauds/très froids ou pour les risques de perforations importantes », rappelle le fondateur, lui-même ancien militaire de carrière.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction