Actualités Coronavirus

Le CNPA réclame un plan de mesures d’urgence pour la filière

A la suite de la publication le 1er mai dernier de chiffres alarmants pour la vente de véhicules, le CNPA réclame un plan de mesures d’urgence pour palier à cet effondrement historique d’activité, tous métiers confondus, et sauver les entreprises de la filière…

La crise sanitaire et le confinement observé depuis maintenant un mois et demi a sérieusement ébranlé les trésoreries des entreprises de la branche des Services de l’Automobile. Selon les derniers chiffres publiés le 1er mai, la vente de véhicules a dévissé de 88 % par rapport à 2019 tandis que les projections pour l’année tablent sur un repli de 30 % des immatriculations.

Avant même la publication de ces chiffres, le 30 avril, dans le cadre du Comité stratégique de la Filière, le CNPA avait tiré la sonnette d’alarme et demandé un plan de sauvegarde d’urgence des entreprises du secteur, qui doit être acté d’ici à cet été. Car avec des baisses d’activité comprises entre 70 et 100 %, et bien qu’ils pourront rouvrir dès le 11 mai prochain, nombreuses sont les entreprises qui risquent bien de ne pas pouvoir aller au-delà. En effet, le CNPA indique que pour les concessionnaires, chaque mois de confinement correspond à une perte équivalent à une année de résultat…

Un plan en 6 points

L’organisation professionnelle, qui redoute de voir les réseaux de distribution d’être majoritairement en perte pour cette année et peut-être également en 2021, a ainsi proposé un plan permettant d’assurer la relance d’activité articulé autour de 6 priorités.

Tout d’abord, le CNPA demande la réouverture de toutes les entreprises, bien évidemment sans compromettre la santé des salariés ni celle des clients. Ensuite, elle demande la sécurisation civile et pénale des chefs d’entreprises, dont une part importante hésite encore à rouvrir car craignant d’éventuelles poursuites en cas de contamination d’un collaborateur ou d’un client sur son site. Le CNPA demande aussi la pérennisation des prêts garantis par l’État et des exonérations fiscales, avec un effort particulier qui doit être porté vers des métiers particulièrement touchés tels les auto-écoles, les loueurs, les stations-service, etc. Ensuite, l’organisation professionnelle réclame la prolongation du dispositif de l’activité partielle jusqu’à l’automne prochain. L’activité n’allant vraisemblablement pas redémarrer à 100 %, l’ensemble des salariés de l’entreprise ne seront pas concernés par une reprise dès le 11 mai prochain.

Pour le CNPA, il s’agit aussi de stimuler la demande afin de permettre à la distribution de destocker. A ce titre, le retour à la prime à la conversion, élargie et simplifiée, ainsi que l’augmentation des bonus pour les entreprises sont des mesures indispensables pour relancer le moteur selon l’organisation professionnelle. Et de rappeler qu’à l’heure du déconfinement, garantir l’accès à la mobilité des français par des réponses adaptées à leurs besoins pourrait permettre d’éviter certaines contestations que le pays a connu il y a 18 mois, avec le mouvement des Gilets jaunes…

Enfin, le CNPA souhaite une solidarité « encore plus tangible » au sein de la filière automobile : l’organisation professionnelle souligne à cet égard que la crise vient démontrer l’impérieuse nécessité d’une coopération renforcée, notamment avec l’État qui se doit d’être « plus équidistant entre les acteurs »… Les entreprises des Services de l’Automobile forment un tissu économique de proximité qu’il ne s’agit pas d’hypothéquer car répondant tout autant à des enjeux économiques, sociaux, sociétaux et environnementaux. Aussi, le CNPA souhaite l’élaboration d’un cadre à court terme entre lui et la PFA, cadre qui permettrait d’aborder diverses problématiques comme la sécurisation des modèles économiques, le respect des délais de paiement ou encore la fixation d’objectifs commerciaux réalistes…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur