Carrières Sécurité routière

Marie Gautier-Melleray succède officiellement à Emmanuel Barbe

Emmanuel Barbe, nommé préfet de police des Bouches-du-Rhône (13) en février dernier, ayant laissé vacant son poste de délégué interministériel à la sécurité routière, c’est une femme qui lui succède officiellement dans ces responsabilités. Marie Gautier-Melleray est entrée en fonction le 29 juin dernier.

Depuis qu’Emmanuel Barbe a quitté son poste de délégué interministériel à la sécurité routière en février 2020, nul n’avait encore été nommé pour lui succéder. Mais au cours des dernières semaines, un successeur s’est finalement dégagé et a été nommé officiellement le 24 juin en conseil des ministres : Marie Gautier-Melleray.

Entrée en fonction le lundi 29 juin, celle-ci est titulaire d’une agrégation et d’un doctorat en droit public. Marie Gautier-Melleray est d’abord passée par l’Institut d’études politiques (IEP) de Bordeaux. Devenue maître de conférences à l’université de Bordeaux, celle-ci a rejoint un autre IEP, celui de Toulouse, pour y enseigner le droit public.

Une haut fonctionnaire de métier

Maître des requêtes au Conseil d’Etat depuis octobre 2015, Marie Gautier-Melleray a également été rapporteure à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) de 2014 à 2018. Et depuis juillet 2018, la nouvelle DISR était membre du cabinet du président de l’Assemblée nationale en tant que conseillère justice, défense, intérieur et Outre-mer.

Née la même année que la fonction qu’elle occupe désormais (1972), Marie Gautier-Melleray, troisième femme à endosser le rôle de DISR, sera particulièrement attendue sur les problématiques d’expertise automobile, puisque c’est sous sa tutelle que sont placés les professionnels du secteur. Un secteur auquel Emmanuel Barbe avait offert d’emblée son attention en créant le Bureau de l’expertise automobile.

L’œil sur la profession d’expert en automobile

L’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) ne s’y trompe pas puisqu’elle rappelle, dans sa dernière lettre à ses adhérents, combien le nouveau préfet des Bouches-du-Rhône (13) « a œuvré, en concertation avec les représentants de la profession, à l’encadrement du métier d’expert en automobile ». Et l’organisation professionnelle de rappeler les résultats de cet « encadrement » : réactivation de la Commission nationale des experts en automobile (CNEA), recommandation sur la pratique de l’EAD, décret déontologie, et recommandation sur l’utilisation de l’Intelligence artificielle (travaux en cours).

L’ANEA se permet même de souligner que « le délégué interministériel avait également assuré une excellente gestion des 3 grandes affaires de fraude aux VO qui avaient secouées la profession : l’affaire des 5000 VO à son arrivée en 2015, celle des 1500 VO en 2017 et enfin celle des 2500 VO en 2019 ». Une gestion forcément « excellente », puisque le concentrateur désigné par la Délégation à la sécurité routière pour enregistrer les VO suspects n’était autre que celui de l’ANEA lui-même, ce qui n’était pas forcément du goût des experts non adhérents à l’ANEA mais pourtant bel et bien habilités pour pratiquer l’expertise VE.

5 commentaires concernant “Marie Gautier-Melleray succède officiellement à Emmanuel Barbe”

  1. Bonjour Madame, je suis exploitant ecole de conduite depuis près de 30ans. Vous nous indiquez que l’intention du decret 2020-1310 du 29/10/2020 est de permettre la tenue des examens du permis de conduire mais les lecons sont interdite. Ne pensez vous pas qu’il y a un probleme de se présenter à un examen sans preparation? Sommes nous en fermeture administrative? Je compte sur votre réponse. Merci. Pierre PENEL

  2. Félicitations pour votre nomination et bonne chance dans cette mission importante. De toutes les délinquances, la délinquance routière est de très loin la plus meurtrière.

  3. Bonsoir madame, Vous avez sans doute une grande connaissance des accidents de la route puisque vous voici en charge de ce poste. Seulement pour vous dire que , en trente annees de pompier professionnel, j’ai pu faire le tour de la question. Et que la plupart des morts sur la route le sont dans des véhicules qui allaient beaucoup plus vite que les limitations réglementaires. C’est pourquoi 80 kms sur route et 110 demain sur autoroute sont des mesures absurdes et totalement contreproductives… Mais qui demandera demain son avis à quelqu’un qui a passé une grande partie de sa vie à porter secours sur des accidents graves…??? Je vous souhaite bien du courage, Madame, pour parler savamment de choses que vous ne connaissez pas…

    • Un ami pompier m’a rapporté le même constat.
      Les accidents domestiques sont selon lui beaucoup plus meurtrier.
      20 000 morts par an (chute, noyade, brulure).
      La vitesse sur la route doit être adapté à l’environnement (état véhicule, de la route, densité de circulation, météo etc…).

  4. NOTA
    Le fameux code de déontologie n’engage que ceux qui y croit… En Effet, l’article 30 ne peut être appliqué… Donc tout le reste n’est que prose…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (2 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Journaliste par vocation, diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris en 2010, il fait ses armes dans la presse quotidienne régionale et nationale avant de s'orienter vers la presse automobile, d'abord grand public puis professionnelle.

Intéressé depuis tout petit par l'auto, il est spécialisé dans l'actualité du secteur de la réparation-collision et dans les réseaux de garages sous enseignes multimarques.

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com