Actualités

Actualités

Depuis le premier trimestre 2012, l’évolution du chiffre d’affaires commerce et réparation VP+ VUL est négative. Côté VI, l’évolution du chiffre d’affaires commerce et réparation 2012 aura aussi été marquée par 4 trimestres de recul ! Retour sur un dernier trimestre 2012 difficile…

GAC Technology propose une solution web innovante aux responsables des flottes automobile : GAC Car Fleet. Elle permet de piloter toute l’activité d’une flotte en globalisant toutes les données nécessaires et des indicateurs fiables pour un meilleur contrôle des coûts.

Le problème : les carrossiers ont l’injuste réputation d’appliquer un taux horaire élevé et dopé par des augmentations annuelles supérieures à l’inflation. Une fausse réputation qui peut menacer tous les réparateurs, carrossiers ou non. La solution ? Que les carrossiers mettent fin au référentiel du taux horaire affiché en révélant leurs taux imposés. Cela vaut bien un nouvel « appel à témoins », même anonymes…

2012, année branchée…

( 841 vues) - 9 janvier 2013 / 0 Commentaires

Selon l’Avere, le marché des véhicules électriques et hybrides a fortement augmenté en 2012. Et 2013 pourrait confirmer cette tendance… si le déploiement des infrastructures suit !

Tout témoignage n’a pas valeur statistique et n’engage que celui qui le produit. Certes. Mais celui-là nous a paru intéressant dans son ensemble à plus d’un titre : ce courrier est présenté comme émanant d’un jeune expert qui veut encore croire à son métier, y dénoncer des dérives que nous avons déjà entendues de-ci de-là… et témoigner anonymement pour ne pas nuire à sa carrière et/ou au cabinet qui l’emploie, un peu à l’image des confessions de carrossiers que nous recueillions durant l’année 2010 et qui réclamaient aussi l’anonymat par peur du pouvoir des donneurs d’ordres. Bien sûr, il appelle vos commentaires. Masqués ou non. Et concordants ou non…

Si l’on s’en tient au seul nombre de réparateurs sous les principales enseignes multimarque, l’année 2012 semble avoir été calme. A tort : la quasi-stagnation des effectifs cache de gros efforts en termes de communication, services, prestations, visibilité, animations, etc. Car les têtes de réseaux multiplient les « contenus » pour que les réparateurs soient plus enclins à entrer dans le rang des exigences « réseau ». Mais si, crise conjoncturelle et structurelle oblige, les réparateurs semblent de plus en plus prêts à abdiquer leur sacro-sainte indépendance, ce n’est pas gratuit : en échange, les réseaux ne doivent plus seulement promettre des entrées-atelier ; il faut qu’elles arrivent…


1 519 520 521 522 523 619