Devant le nombre insuffisant d’opérateurs pourvus d’une attestation (autour de 10% à la mi-juin 2009), le ministère de l'Ecologie a décidé d’accorder un délai supplémentaire de 4 mois aux professionnels par le biais des DREAL et des DRIRES, les organismes chargés du contrôle de cette nouvelle réglementation.
Faut-il accepter les consommateurs qui viennent à l'atelier avec "leurs pièces"? Les pros ne sont pas massivement preneurs, loin s'en faut. Petit point sur une tendance qui se développe déjà à la marge, mais nécessitera probablement des aménagements pour avoir des chances de se systématiser comme les sites l'espèrent...
Piecesetpneus.com, Pourchier.com... Il y en a sûrement d’autres et il y en aura d’autres, de ces distributeurs traditionnels qui se mettent à l’heure internet pour proposer des pièces en ligne 30 à 60% moins cher que le prix public... S'il est -logiquement- investi par la distribution indépendante, ce canal de vente qui affiche une progression à 2 chiffres risque de devenir très visible...
Après l’offensive «anti-concessionnaires» de Feu Vert, puis celle, plus posée, de Norauto, c’est au tour de Midas (membre du groupe Norauto) de venir chatouiller les réseaux constructeurs avec un argument-choc : une révision identique, respectant la garantie constructeur... à -43% par rapport aux réseaux de marque! Un argument renforcé par une campagne télé agressive: on y voit un consommateur payer sa facture dans une concession avec... son oeil et son bras !
Bousculé par la crise («voir «Fog: laissez-le vivre!»), le fabricant français d’équipement de garage poursuit son chemin vers une très probable reprise: en redressement judiciaire depuis le 13 mai, l’entreprise est, comme prévu, convoitée par des repreneurs qui attendaient le bon moment et qui se font maintenant connaître auprès de l’administrateur judiciaire.
Oscaro.com, qui n'est plus à une provocation près, vient de profiter d’une belle promo via Autoplus. Thème de l’article (Autoplus du 5 mai 2009): «Pièces achetées sur le Net et posées en centre-auto». Résultat: une facture de 210 euros (pièces et MO) pour la pose des freins arrière neufs sur Scenic (dont purge), contre des devis à 350 € (Bosch Service) et à 450 € (Renault).
Oui, Fog est en redressement judiciaire depuis le 13 mai; mais non, Fog n’est pas en cessation de paiement. Cette information alarmiste sortie un peu trop vite de certaines revues professionnelles mi-mai n’a guère fait de bien au spécialiste de l’équipement de garage.
Le nombre de demandes d’agréments repart à la hausse, parfois même dans des proportions dignes des années 90. Les nombreux MRA et carrossiers, encouragés à se lancer dans l’activité par des réseaux qui chassent à nouveau le volume, devraient pourtant rester prudents...
Sortie de crise pour TMD Friction: jusqu’alors étouffée par son endettement, l’entreprise est reprise par son management et l’investisseur Pamplona Capital Management. A la clé : dettes effacées et emplois sauvés…
Feu Vert a la communication incisive : dans ses spots télé, il s’attaque ouvertement au positionnement-prix de l’après-vente des réseaux constructeurs. Et utilise l’argument encore mal connu des automobilistes qui permet de faire entretenir un véhicule hors réseau de marque sans perdre la garantie constructeur…