Actualités Atelier

A la Une

Une étude prospective sur le marché de l’après-vente à l’horizon 2025 réalisée par TCG Conseil à la demande de la branche concessionnaires du CNPA laisse apparaitre de profondes mutations du marché. Et divers éléments structurant ce dernier qui pourraient permettre aux réseaux constructeur de reprendre – ou moins en partie – la main après des années de recul…

Dans la distribution aftermarket, la vente d’équipements de garage est plutôt mal valorisée. Difficile en effet de motiver les garages à investir alors que le retour est difficile à estimer. On répond certes aux demandes… mais on ne va certainement pas assez au devant des besoins ! Pourtant, le gâteau n’est pas négligeable et les choses devraient changer.

Le GIEG (Groupement des Industries des Équipements de Garage) publie tous les ans pour ses adhérents une statistique qui reprend le cumul des équipements que ceux-ci déclarent avoir vendu. Sans avoir une valeur de marché très précise (les importateurs non adhérents peuvent augmenter significativement les chiffres) ces chiffres permettent toutefois de mettre en relief l’évolution des besoins des ateliers d’entretien-réparation.

Le désormais traditionnel baromètre de la satisfaction téléphonique édité par le site internet Allogarage.fr laisse apparaitre, pour la période septembre-décembre 2018, un resserrement significatif des écarts entre réseaux de marque, centres-auto et réseaux de MRA. Ces derniers, jusqu’ici champion de la satisfaction, se voient désormais talonnés par la concurrence…

Le mouvement des gilets jaunes a effectivement pollué l’activité après-vente de fin d’année en provoquant des reculs d’activité spectaculaires. Principales victimes : le retail, dont les points de ventes sont très exposés géographiquement aux opérations de blocage ; mais aussi et surtout les équipementiers, dont les ventes ont reculé jusqu’à -40 % en décembre…

Parce que le post-équipement de motorisations électriques sur les véhicules thermiques est interdit en France et autorisé de manière restreinte dans le reste de l’Union Européenne, les sociétés françaises pionnières en la matière viennent de monter une association Loi 1901, AIRe, afin d’effectuer des actions de lobbying pour faire connaître cette solution d’électromobilité et convaincre les pouvoirs publics de revoir leur position sur le sujet.

1 2 3 203