F-CITY électrique: le quadricycle pensé pour l’après-vente

Partagez

Le quadricycle lourd F-CITY repose sur une conception simple qui fait abstraction de tout élément superflu. La moquette y est absente pour permettre un nettoyage facilité qui aidera les loueurs (représentant une majorité des acheteurs) à traiter le poste nettoyage plus rapidement. Il y a ensuite les panneaux de portes teintés dans la masse pour mieux dissimuler les éraflures ainsi que des pare-chocs qui peuvent être déposés en moins d’une minute!

Après-vente: accord Norauto
Pas d’inquiétude non plus au niveau de la maintenance et de l’entretien: un accord est déjà passé avec le groupe Norauto dont 13 centres sont d’ores et déjà formés pour intervenir sur les véhicules électriques (à terme, ils seront 240).
De surcroît, à la différence des véhicules hybrides et électriques classiques, le F-CITY ne demande pas d’habilitation particulière pour intervenir sur le véhicule, ce qui représente un gros avantage en termes de coût à l’atelier.

L’avenir du F-City passe par la location
Disponible avec trois types de batteries différents, le F-City est proposé entre 19000 et 33000 € et offre entre 50 et 120 km d’autonomie selon la version. Proposé à la vente aux particuliers, il est vraisemblable que son utilisation la plus courante sera destinée à la location ou à l’auto-partage comme chez Arval. Le loueur a déjà passé commande afin d’étoffer son offre de véhicules électriques dans le cadre de son programme de mobilité électrique «Green mobility».

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*