Spécial clim’ – Le compresseur divise l’après-vente

 

D’un coté,  on trouve les équipementiers purs et durs comme Denso qui fournissent la première monte et qui préconisent le remplacement de compresseur par une pièce neuve d’origine. D’un autre, ceux qui font la promotion de compresseurs en échange standard en jouant la carte du respect de l’environnement. Ils proposent des garanties similaires à celle des produits neufs et un dépositionnement prix pas toujours évident…

La facture d’un compresseur neuf ne descend guère en deçà de 560 € alors qu’un compresseur en échange standard sur le net coûte autour de 350 €. Il reste certes un écart de 200€, mais en ajoutant le temps de main d’œuvre qui atteint souvent trois heures, le différentiel est relatif: au final, il ne représente plus que 25 % du prix total. De surcroit, «l’offre de compresseurs en échange standard est parfois proposée par la distribution à des prix pratiquement alignés sur ceux des pièces d’origine ce qui ne satisfait pas les réparateurs», note Hervé Moreau, directeur marketing chez Denso!

Reste que «la panne de compresseur n’est pas une panne immobilisante», souligne Valeo. En ces temps de crise, «Lorsqu’un automobiliste doit faire un arbitrage dans l’entretien de sa voiture, il fait le plus souvent passer la réparation ou l’entretien de sa climatisation après les autres pannes».
S’il est difficile d’estimer le nombre d’automobilistes qui roulent avec un compresseur en panne, il n’est probablement pas anodin. Pour ceux-là, les 200 euros épargnés peuvent faire la différence…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur