Amortisseurs : des fiches diagnostic chez KYB

La grande complexité du marché du remplacement des amortisseurs est l’absence d’un véritable outil de diagnostic. Sauf à considérer le banc de test amortisseur conçu par Actia, qui isole le travail des amortisseurs dans les mouvements de la suspension, il n’y a rien en effet pour aider le réparateur dans le diagnostic de la pièce. Pas de témoins d’usure sur la pièce ou de voyant au tableau de bord ; le seul juge de paix étant depuis toujours le compteur kilométrique. S’ajoutent à cela l’effet de la prime à la casse et le contexte économique particulièrement difficile, qui n’incite pas les automobilistes à investir dans cette pièce « cachée », encore davantage apparentée à un élément de confort qu’à un élément de sécurité…

Support technico-commercial… et pédagogique !
L’objectif de KYB est de «sensibiliser le client à cet élément de sécurité par le biais du diagnostic effectué chez son réparateur», résume Vincent Devaux. Aussi, pour permettre aux professionnels un diagnostic le plus complet –et le plus pertinent– possible, l’équipementier japonais KYB a lancé des fiches dédiées. Distribuées entre autres à l’occasion des cessions des nouvelles formations mises en place par KYB, ces fiches ont été axées sur la praticité et la pédagogie auprès du client automobiliste. «A ce titre, une place importante a été accordée aux visuels, qui illustrent les principales défaillances constatées sur ce type de pièce», précise Vincent Devaux, en charge du marketing pour la France. Le réparateur, qui doit être prescripteur sur ce type de pièce, peut ainsi plus facilement démontrer, illustration à l’appui, l’usure ou la casse d’un amortisseur ou des pièces périphériques sur le véhicule de son client.
La fiche liste en outre certaines questions clés (date du dernier remplacement, type de conduite, comportement du véhicule, etc.) pour, in fine, permettre au réparateur d’établir un devis chiffré. Que l’argumentaire fasse mouche immédiatement ou pas, c’est finalement presque secondaire : «cette fiche donne une image qualitative du professionnel vis-à-vis de son client, déclare en effet le responsable marketing pour la France ; ce dernier peut la lui remettre avec son carnet d’entretien, afin qu’il ait en mémoire une intervention prochaine sur les amortisseurs de son véhicule».
Ces fiches diagnostic s’inscrivent dans la volonté de KYB d’aider les réparateurs sur un marché complexe. Elles viennent prendre place aux côtés d’une offre formation entièrement remaniée depuis le début de l’année, des outils marketing et commerciaux et, prochainement, un outil inédit qui doit être présenté en avant-première sur le salon Automechanika…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur