Actualités Atelier Maintenance

Le CNPA soutient l’accès égalitaire aux données

Plusieurs organisations européennes, dont le CECRA représenté en France par le CNPA, ont signé un Manifeste afin que l’Union européenne légifère d’ici à fin 2020 sur l’égalité numérique pour l’accès à distance aux données des véhicules.

Face à une voiture de plus en plus connectée, il est nécessaire que les professionnels puisent se concurrencer de manière égalitaire. Pour cela, le CNPA rappelle qu’il est impératif d’avoir :

  • un accès indépendant, direct, en temps réel et non surveillé par les constructeurs automobiles aux données générées à bord des véhicules ;
  • une communication bidirectionnelle avec le véhicule et ses fonctions, indépendante du constructeur du véhicule ;
  • mais aussi la possibilité d’interagir à distance avec le conducteur de manière sûre, sécurisée et indépendante à l’aide des fonctions des interfaces homme-machine embarquées ;
  • et enfin, la possibilité d’exécuter un logiciel indépendant directement dans le véhicule connecté en utilisant des capacités de calcul embarquées.

«Cet accès interopérable direct et indépendant permettra le développement de produits et services numériques innovants, qui se traduiront par un véritable choix pour les consommateurs et une mobilité compétitive et innovante. Les propositions des constructeurs fondées sur la seule technologie du “véhicule étendu” ne permettent pas de garantir ces caractéristiques. Au contraire, il donne aux constructeurs automobiles un contrôle total et leur permet de décider arbitrairement comment, quand, avec quelle latence et à qui, l’accès aux données majoritairement agrégées et déjà diagnostiquées/traitées sera accordé», explique l’organisme.

Le CNPA réclame des capacités égales

La solution doit être de fournir des capacités égales à celles dont dispose le constructeur, via par exemple une plate-forme embarquée interopérable, standardisée, sécurisée et ouverte (OTP) et sa sécurité inhérente. Cette solution permettrait aux consommateurs de décider en toute connaissance de cause quels prestataires de services peuvent accéder à leurs données, sans interférence des constructeurs automobiles.

Elle leur garantirait une concurrence effective et la non-surveillance des entreprises indépendantes par les constructeurs automobiles, qui sont leurs concurrents, leur permettrait des solutions innovantes et de nouveaux modèles économiques, serait pleinement compatible avec les exigences en matière de cybersécurité, améliorerait la sécurité routière et contribuerait à une économie plus durable et circulaire, et garantirait le respect des règles de protection des données et, ce, grâce à une relation directe entre le prestataire de services et son client.

Dernièrement, le Parlement européen a invité la Commission européenne à prendre des mesures législatives pour garantir cet accès équitable, sûr, en temps réel et technologiquement neutre aux données embarquées. Le soutien du CNPA au Manifeste prouve qu’il est temps d’agir afin d’offrir à toute la chaine de l’entretien et de la réparation automobile les mêmes armes concurrentielles et non aux seuls constructeurs automobiles.

Organismes signataires du Manifeste

◊ ADPA
◊ CECRA
◊ CITA
◊ EGEA
◊ ETRMA
◊ FIA Région 1
◊ FIGIEFA
◊ Insurance Europe
◊ Leaseurope
◊ SMEunited
◊ UEIL

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction