Actualités Atelier Pièces & matériel de garage

Equip Auto 2019 – Hella : un équipementier en mouvement

Sur Equip Auto, si Hella a bien évidemment mis en avant ses nouveautés produit et matériel de garage, l’équipementier allemand a démontré son agilité afin de répondre aux nouveaux besoins de la rechange indépendante à l’heure où les défis sont aussi nombreux…

Hella voit sa filiale française se réorganiser depuis 2018. Et si le résultat ne sera visible qu’au début de l’année prochaine, avec une nouvelle direction commerciale et marketing en lieu et place de Marc Pintiaux, qui cumulait jusqu’ici les postes de DG Hella France et directeur pour l’aftermarket, l’équipementier allemand et sa filiale française sont quasiment partis d’une feuille blanche pour se repositionner sur le marché.

Analysant les  »mega-trends », ou grandes tendances impactant le secteur de l’automobile et, en aval, son entretien réparation, Hella bâtit son futur sur les ruptures technologiques sur lesquelles il compte bien surfer : pour le véhicule électrique Hella est en effet leader dans la conception et la fabrication des convertisseurs, organe capital car gérant la température des batteries du véhicule ; l’équipementier est aussi bien sûr en pointe sur la conduite autonome étant parmi les principaux fabricants de capteurs lidars.

Et pour avoir toujours un temps d’avance, le groupe allemand a investi dans deux entreprises : l’une à Berlin et l’autre dans la Silicon Valley, en Californie. Ces dernières  »scannent » les startups du monde entier afin d’observer leurs orientations en matière de nouvelles technologies.

Repositionnements

Autre mouvement de l’équipementier, cette fois sur le terrain de la rechange, avec une stratégie aftermarket redéfinie selon ces grands changements observés tant en matière technologique que sociétale. Ainsi l’ensemble de l’activité liée aux fonctions thermiques sera cédé à Mahle au 1er janvier prochain afin de se repositionner plus fortement sur les fonctions éclairage, sécurité, pièces électroniques et pièces techniques. Soit des pièces à très forte valeur ajouté…

Nouvelle orientation prise également sur le terrain de la distribution, laquelle devrait être «plus préférencielle» à l’avenir selon les mots de Marc Pintiaux.

«Avec l’arrivée dans les ateliers de véhicules de plus en plus complexes, embarquant des pièces et des systèmes toujours plus techniques, on sait que l’on va devoir passer plus de temps avec un seul et même client distributeur afin qu’il soit en capacité d’aider son client réparateur, justifie Marc Pintiaux. Sur le terrain, on voit nombre de distributeurs demander plus d’aide et de support de la part de leurs fournisseurs équipementiers.»

Hella : l’ami des ateliers

Autre domaine de compétence de l’équipementier : le matériel de garage. Et notamment le diagnostic avec le lancement cette année du mega macs 77, outil nouvelle génération embarquant une interface innovante.

Pierre angulaire de la stratégie Hella en matière d’outil de diag’, le mega macs 77 préfigure un software évolutif, qui pourra prendre place dans les boîtiers déjà vendus et présents dans les ateliers. Avec encore plus d’interconnexions, il a pour maître-mot l’accompagnement du professionnel dans toutes ses recherches de pannes, via les données techniques toujours plus nombreuses, mais aussi les solutions de réparation et un lien direct vers la hot-line.

Exemple concret de l’interconnectivité de l’appareil : un technicien Hella peut prendre la main sur l’appareil de l’atelier et résoudre des problèmes complexes directement pour le compte du client réparateur.

En parallèle, Hella a mis en avant le Macs Live, dongle permettant de remonter les données du véhicule. «L’idée est de croiser l’exploitation de la data via le dongle avec le savoir-faire en matière de diagnostic et s’orienter encore un plus sur la maintenance prédictive», résume le directeur général de Hella France.

Les ADAS, bien sûr…

Autre matériel bien dans l’air du temps : le CSC Tool, présenté cette année dans sa version mobile. Cet appareil de recalibrage multimarque des systèmes Adas des véhicules bénéficie de toute l’expertise du fabricant (le premier CSC Tool est apparu il y a 5 ans maintenant), et avance donc une précision identique au matériel stationnaire.

Plus léger et manipulable par un seul opérateur, il se compose de trois éléments principaux : un cadre de base, un supérieur et enfin une traverse munie de miroirs extensibles. Quant aux cibles, elles ont été redessinées pour pouvoir être en partie pliées. Le tout tient dans un simple break…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction